07 septembre 2020 - 14:39 |

Le Marocain OCP signe un accord avec la Côte d'Ivoire pour booster sa filière riz

La Côte d'Ivoire et OCP Africa, filiale du groupe marocain OCP, ont signé vendredi à Abidjan un protocole d'accord sur le riz. Celui-ci s'inscrit dans le cadre de la Stratégie ivoirienne de développement de la riziculture (SNDR) 2020-2030 adoptée en mars 2020, et a pour objectif l'autosuffisance en riz d'ici 2025 et en faire "un des plus gros exportateurs africains de riz à l’horizon 2030", selon le communiqué du gouvernement ivoirien.

 

Pour le ministre de la Promotion de la riziculture, Gaoussou Touré qui a rappelé les  grandes lignes de la SNDR, il s'agit de faire basculer progressivement la filière d’une riziculture traditionnelle de subsistance non rentable à une riziculture de marché, moderne, performante, compétitive, rentable, durable et respectueuse de l’environnement. Elle permettra également de faire du riziculteur un opérateur économique à part entière, un professionnel, gestionnaire d’une affaire rentable et durable qui créera des emplois et des richesses.

 

Ce partenariat porte sur quatre principaux domaines de coopération, a précisé le vice-président Afrique de l’Ouest de OCP Africa, Mohamed Benzekri : le développement et l’innovation de formules de fertilisants adaptées aux besoins des sols ivoiriens pour une fertilisation raisonnée, le développement et la structuration de la chaîne de valeurs des activités rizicoles, le déploiement de formation et de sensibilisation des riziculteurs aux bonnes pratiques agricoles et enfin le développement de la digitalisation pour la sensibilisation et le suivi des riziculteurs.


Il a affirmé que l’approche d’OCP Africa est de faciliter l’accès à des intrants de qualité (NPK et Uurée), au financement, à la formation aux bonnes pratiques et aux marchés.

 

Rappelons que l'OCP, est le leader mondial sur le marché de phosphate et des engrais phosphatés.

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +