07 décembre 2020 - 16:27 |

La Côte d’Ivoire confirme la montée en puissance de la transformation du cajou

En dépit des disfonctionnements causés par la pandémie de la Covid 19, la Côte d’Ivoire confirme la montée en puissance de la transformation industrielle de la noix de cajou en amande. Sur les 11 premiers mois de 2020, les exportations d’amande de cajou se sont élevées à 10 888 tonnes, en hausse de 8% par rapport à la même période en 2019, et devraient dépasser les 12 000 tonnes en 2020, estime le spécialiste n’kalô.

Le Vietnam, lui même premier transformateur mondial de cajou, est le premier importateur d'amandes ivoiriennes de cajou avec environ 31% du total. Puis se situent les Etats-Unis (17%), la Belgique (11,6%), l’Italie (9,6%), les Pays-Bas (7%), la Chine (6,5%) et l’Allemagne (5,5%). Le premier pays africain est l’Afrique du Sud avec 80 tonnes d’amandes expédiées sur les 11 mois de 2020.

Du côté des exportations de noix de cajou brute, la Côte d’Ivoire a rattrapé le retard accumulé au second trimestre suite à la Covid-19 avec 642 505 tonnes expédiées sur les 11 mois de 2020, c’est une progression de 11% par rapport à la même période en 2019. Le Vietnam est aussi son premier client. Il absorbe 87% des exportations ivoiriennes.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +