07 décembre 2021 - 16:28 |

Les grands négociants agricoles basés en Suisse possèdent 2,7 millions d’hectare de plantations

Les grandes sociétés de négoce de matières premières agricoles domiciliées en Suisse, à Genève ou à Zoug,  outre qu’elles jouent un rôle majeur dans le négoce des matières premières agricoles,  contrôlent aussi de grandes superficies agricoles à travers le monde. Selon une enquête réalisée par Public Eye, ces négociants contrôleraient 561 plantations représentant une superficie de 2,7 millions d’hectares. Ils y cultivent de la canne à sucre, du palmier à huile, des orangers, des hévéas, des céréales .... en majorité dans les pays du Sud , en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

Qui sont ces négociants basés en Suisse ? Public Eye, sans prétendre à l’exhaustivité,  a retenu quatorze sociétés de négoce -  de Raizen à Cofco, en passant par les quatre ABCD (ADM, Bunge, Cargill et LDC)[1]- choisies pour leur taille et leur part de marché pour les matières premières agricoles les plus pertinentes.

Ces entreprises gèrent une grande partie de leur négoce international depuis la Suisse, que cela soit à travers une filiale, un bureau régional de négoce ou leur siège social. La Suisse demeure la première place mondiale de négoce des matières premières, rappelle Public Eye. Une enquête menée par l’ONG en 2019 montrait que la Suisse était la plaque tournante de plus de 50% des céréales et oléagineux, de 40% du sucre et de 30% du café et cacao  et de 25% du coton négociés dans le monde.

Plus de la moitié des superficies sont dédiées aux plantations de cannes à sucre

Ceux qui détiennent les plus importantes superficies sont (dans l’ordre décroissant) Raizen (870 000 ha), Olam (400 825 ha), Cofco (290 000 ha), Bunge (220 000 ha). La majorité des terres contrôlées par ces négociants sont exploitées pour la production de canne à sucre avec plus de la moitié des superficies (1,4 millions ha). Puis se place l’huile de palme avec un quart des superficies (604 904 ha). Elle est suivie par les céréales et oléagineux (352 000 ha), les oranges (190 000 ha), le caoutchouc (112 900 ha), le café (25 791 ha), les bananes (19 487 ha) et le riz (10 000 ha). Public Eye observe qu’elle n’a pas trouvé de plantations de cacao et de coton détenues par ces entreprisses de négoce. Toutefois, selon nos informations, Olam est présent  en Côte d’Ivoire, au Tchad et au Togo dans le coton, par exemple.

Comment s’effectue le contrôle des négociants sur ces plantations ? Il peut prendre plusieurs formes,  indique Public Eye, suivant le cadre législatif en vigueur dans le pays. Cela peut être  des droits d’usage, un bail à long terme ou une propriété effective des terres.

En Afrique de l’Ouest, le négoce présent dans l’huile de palme

En Afrique de l’Ouest, les grands négociants sont surtout présents dans l’huile de palme. C’est le cas de Scofin au Ghana, au Nigeria et au Sierra Leone, ADM en Côte d’Ivoire et au Nigeria. Ils sont également présents dans le caoutchouc en Côte d’Ivoire (Socfin) et  au Liberia (Socfin).  A noter aussi la présence d’Olam dans le riz au Nigeria. 

Pour Public Eye, ces grandes sociétés dé négoce propriétaires de plantations à travers le monde ont une responsabilité d’y garantir le respect des droits humains et des normes environnementales, ce qu’elles ne n’assument pas toujours.

 


[1] ADM, Bunge, Cargill, Chiquita, COFCO, Ecom, LDC, NKG, Olam, Raizen, Socfin, Sucafina, Sucocitrico Cutrale et Viterra

Pays: 
Filières: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +