08 janvier 2019 - 15:14 |

Le Ghana retrouve sa place d'exportateur agricole régional

Il semblerait que la situation agricole au Ghana  s'améliore considérablement. La preuve, le pays a recommencé à exporter du maïs  vers les pays voisins, que ce soit le Burkina Faso, le Togo ou encore la Côte d'Ivoire, a souligné hier Ghanaweb. ll en a été de même, dernièrement, pour la banane plantain, ou encore la patate douce, le niébé et le manioc.

Selon les données collectées dans 15 districts de quatre régions, notamment Ashanti, Eastern, Volta et Western, 2 415 t de maïs jaune et 107 136 t de maïs blanc ont été exportées en Côte d'Ivoire et au Burkina Faso en 2018 ;  278 492 t de plantain au Togo et au Burkina Faso ; 24 662 t de patate douce et 12 110 t de manioc en Côte d'Ivoire. D'autre part, 308 786 t de manioc auraient été expédiées par voies maritimes vers le Togo et le Nigeria. Des chiffres qui devraient encore croître avec la collecte de données des autres régions.

Hormis le cacao, il faut remonter à 2007 pour retrouver un Ghana exportateur de tels produits dans la sous-région. Car les difficultés du pays ont eu un impact néfaste sur les filières agricoles de 2009 à 2016, obligeant le pays à importer des denrées agricoles.

Selon notre confrère Business News, la bonne exécution du programme Planting for Food and Jobs (PFJ) a permis de renverser la situation.  

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +