08 février 2013 - 08:47 |

Les ventes de bois d'Afrique de Rougier se maintiennent à un niveau élevé fin 2012

2012, “une année de transition”

(08/02/2013)

Rougier enregistre en 2012 un chiffre d’affaires de 142,1 millions d’euros, en repli de 3,4 % par rapport à 2011. La dégradation des conditions de marché, notamment en France, affecte les ventes du 4ème trimestre 2012 qui s’établissent à 35,5 millions, souligne hier un communiqué du groupe forestier.

La branche Rougier Afrique International enregistre en 2012 un chiffre d’affaires de € 115,2 millions, quasi-stable par rapport à 2011. Les ventes du 4ème trimestre 2012 se maintiennent à un niveau élevé de 31,2 millions, soit le plus fort trimestre de l’année. Elles s’appuient sur la bonne tenue des activités industrielles et commerciales au Cameroun et au Congo.

Dans un contexte de concurrence déloyale de certains opérateurs, l’activité au Gabon est restée contrainte et a notamment été affectée par les difficultés logistiques du premier semestre et l’atonie du marché européen du contreplaqué au deuxième semestre.

Les ventes de grumes (29% du chiffre d’affaires consolidé 2012) sont en croissance de 9,9% par rapport à 2011. Après la forte croissance du 3ème trimestre 2012, les ventes du 4ème trimestre se sont consolidées en volume et en prix, soutenues par la solidité des ventes locales de grumes au Gabon et le développement des exportations en provenance du Cameroun et du Congo.

Les ventes de sciages (50% du chiffre d’affaires consolidé 2012) sont en diminution de 6,7% sous l’influence de la contraction du marché français, de l’évolution du mix-essence au Cameroun et d’une base de comparaison 2011 très élevée. La ligne produit intègre également les produits de seconde transformation dont les ventes ont été multipliées par deux par rapport à l’année précédente. Dans ce contexte, les prix moyens de vente se sont bien tenus sur les différents marchés en particulier américains et asiatiques.

Les ventes de contreplaqués (21% du chiffre d’affaires consolidé 2012) sont en diminution de 11,8% par rapport à 2011. Dans un marché en mutation, les ventes du 4ème trimestre ont été sensiblement ralenties par l’attentisme des marchés, principalement en Europe, et par la concurrence importante des contreplaqués en bois tempérés.

Rougier a poursuivi en 2012 la diversification géographique de ses ventes avec la conquête régulière de nouveaux marchés. L’année a été marquée par la faiblesse de la demande sur les principaux marchés européens (-14,3% des ventes par rapport à 2011) , particulièrement en France. Cette évolution a été compensée par la croissance des produits de première transformation en Asie (+15,2%), par le développement des produits certifiés de première et deuxième transformation en Europe du Nord et en Amérique, ainsi que par la reprise de certains marchés sur le Bassin Méditerranéen.

Comme précédemment annoncé, 2012 est une année de transition dans un cycle d’investissements importants pour faire face à la mutation de la filière forestière dans le Bassin du Congo. Compte tenu du délai de restructuration de l’appareil de production, logistique et commercial au Gabon, et de la profonde dégradation de la conjoncture économique en Europe, Rougier anticipe une baisse de son résultat opérationnel courant en 2012.

Sur l’exercice 2013, Rougier devrait tirer les fruits des investissements consentis en matière d’efficacité industrielle, d’augmentation de la valeur ajoutée, d’extension de la certification forestière et de développement des premières forêts de plantations en Afrique.

Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +