08 février 2021 - 09:58 |

11 projets pour l'agriculture résiliente dans 7 pays d'Afrique de l'Ouest pour € 2,4 millions

Onze projets pilotes d’un budget total de € 2,4 millions ont été sélectionnés en décembre 2020 en faveur d’une agriculture plus résiliente au climat dans la Cedeao suite au second appel à propositions de projets lancé en juin 2020 par Expertise France. Ce projet s’inscrit sous l’égide de la Cedeao et en collaboration avec le Comité permanent inter-États de lutte contre la sécheresse au Sahel (Cilss), dans le cadre du projet "GCCA+Afrique de l’Ouest" financé par l’Union européenne (UE). Le GCCA (The Global Climate Change Alliance Plus Initiative) est le sigle anglais pour l'"Alliance mondiale contre le changement climatique" (AMCC) ... qui perd son "Plus" dans la version française !

L’objectif de ces projets pilotes sélectionnés « est de financer la mise en œuvre et la capitalisation de solutions locales innovantes à fort potentiel de réplication et/ou de mise à l’échelle pour la région ouest-africaine portant sur l’adaptation aux impacts du changement climatique (sélection de semences, services climatiques, pratiques agro-écologiques, systèmes d’alerte précoce) et l’atténuation des émissions de gaz à effet de serre (stockage de carbone, exhaure par pompage solaire, énergies renouvelables dans les unités de transformation, etc.) », souligne le communiqué d’Expertise France fin janvier.

Un premier appel à propositions de projets lancé en 2019 avait abouti à la sélection de quatre projets sur une période de 24 mois au Bénin, au Niger, en Mauritanie et au Tchad.

Les 11 projets dans le cadre d’un deuxième appel à propositions de projets couvrent le Cap-Vert, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Nigéria, et la Sierra Leone et seront mis en œuvre à partir de début 2021 pour une durée de 20 mois.

En Gambie, le projet (€ 287 059) est porté par Fundacion Sustalde pour développer des outils agricoles intelligents pour améliorer l'efficacité de l'irrigation dans la région de la côte ouest de la Gambie.

Au Ghana, il s’agit de deux projets. L’un porte sur des innovations techniques agroforestières visant à lutter contre le changement climatique et à améliorer la productivité des agriculteurs de subsistance dans la région nord du Ghana. Un projet de € 266 718 porté par Friends of the Earth Ghana. Le second tend à assurer la résilience au changement climatique de petits exploitants agricoles autonomes autour du lac Bosumtwe. Un projet de € 214 991 porté par A Rocha Ghana.

En Guinée, le projet d’introduction des pratiques d’agriculture durable dans les exploitations familiales de la Haute Guinée (PIPADEF-HG) est d’un coût de € 287 483 euros sous la houlette de Trias.

En Guinée Bissau, on compte aussi deux projets. L’un, de 250 528 €, vient en appui à la filière huile de palme durable dans la région de Cacheu avec comme porteur de projet le Groupe de recherche et de réalisation pour le développement rural. Le second, “Tiban ankaterô”, concerne l’intégration des aspects culturels, agroécologiques, territoriaux et climatiques dans les îles Urok. Un projet de € 267 356 euros de l’ONG Tiniguena. L’autre projet (€ 245 580) consiste à développer un modèle d'exploitation agroforestière du karité résilient dans les Etats d’Oyo et du Niger, piloté par Global Shea Alliance.

En Sierra Leone, « Fair Rice Sierra Leone » se voudrait un modèle pour la chaîne de valeur du riz situé dans 5 districts Kambia, Karene, Koinadugu, Bombali et Port Loko. D’un coût de € 351 122, il sera mis en œuvre par la Fondation Woord en Daad. Un deuxième projet porte sur la gestion durable des terres dans le district de Moyamba, pour un coût de € 230 000 avec Action Against Hunger pour le piloter.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +