08 avril 2011 - 14:45 |

Agroalimentaire : Nestlé se développe en Afrique de l’Est

Nouvelles usines en Angola, au Mozambique et en RDC et approvisionnement local


Nestlé Kenya, une filiale du groupe alimentaire mondial suisse Nestlé, prévoit d’investir dans trois nouvelles usines en Afrique dans les deux prochaines années et de développer l’approvisionnement en matières premières locales. Nestlé Kenya, qui fabrique localement des aliments pour bébé de la marque Cerevita et des boissons des marques Nescafé et Milo, prévoit d’investir $150 millions pour moderniser ses usines au Kenya .et au Zimbabwe. En outre, elle devrait en créer de nouvelles en Angola, au Mozambique et en République démocratique du Congo (RDC). En Angola, où Nestlé a gagné environ 50% de part de marché pour ses produits, spécialement le lait, l’usine devrait être construite d’ici 2013. En RDC, la première phase de l’unité de production devrait être opérationnelle d’ici à trois mois.
Parallèlement à ces investissements, Nestlé Kenya veut développer l’approvisionnement local afin de réduire les importations. ”Nous voulons moins dépendre des importations et s’approvisionner plus en matière première locales » affirme Hakan Misri, directeur de Nestlé Kenya dans une interview à Reuters. Un projet pilote est lancé sur deux ans pour améliorer la qualité du lait produit au Kenya. Pour l’instant le lait est importé, majoritairement de Nouvelle Zélande et taxé à hauteur de 60%. Autre priorité de Nestlé Kenya est de développer les ventes sur les marchés à faible revenu en développent des produits conditionnés dans des emballages plus petits et plus abordables. Les marchés émergents contribuent pour environ 36 ($42,56 milliards) du total du chiffre d’affaires de Nestlé en 2010. Le groupe estime que cette proportion devrait atteindre 45 d’ici 2020. Hakan Misri ajoute que le groupe envisage de doubler son chiffre d’affaires en Afrique dans les trois ans.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +