08 octobre 2021 - 11:49 |

La Côte d'Ivoire révise à 10% contre 20% annoncé en mai le cacao traité par les opérateurs locaux

Le Conseil du café cacao (CCC) en Côte d’Ivoire devrait allouer un maximum de 200 000 tonnes (t) de cacao aux exportateurs locaux durant cette campagne 2021/22 qui vient de s’ouvrir, a rapporté hier l’agence Reuters.

L’annonce surprend car c’est deux fois moins que les 20% qu'avait annoncé  par décret le gouvernement en mai (lire nos informations du 27 mai 2021 : En Côte d’Ivoire, 20% des exportations de cacao alloués aux négociants locaux). Or, 20% sur une campagne de 2 à 2,2 millions de sacs de 60 kg (Ms), cela représente 400 000 à 440 000 t et non 200 000 t.

En effet, le CCC estimerait que les acteurs locaux n’ont pas la capacité financière ni logistique suffisante pour traiter de volumes aussi importants, selon deux sources interrogées par Reuters. En réalité, ce serait les banques locales qui estiment que la chaîne d’approvisionnement des opérateurs locaux est trop faible pour qu’ils parviennent à sécuriser de tels volumes.

« Ces exportateurs représentent un trop grand risque pour nous. Ils n’ont pas de collatéraux et nous ne sommes pas assurés qu’ils seront capables d’acheter le cacao même si on leur alloue les financements », a indiqué un banquier.

Un autre a indiqué que la baisse de production attendue cette campagne pourrait créer une concurrence attisée entre opérateurs, ce qui défavorisera et fragilisera les petits exportateurs. « Dans ces conditions, les petits exportateurs sont un risque pour nous », est-il précisé.

Le CCC considère réallouer des contrats internationaux. « Nous ne pouvons pas prendre le risque que des exportateurs locaux fassent défaut donc nous étudions la possibilité d’annuler les contrats de ceux qui n’ont pas les financements adéquats et de les attribuer à ceux qui ont le financement », indique à Reuters une troisième source émanant du CCC.

Filières: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +