08 novembre 2019 - 16:58 |

La Sonacos boucle le financement de sa campagne arachidière 2019/20

Le ministre sénégalais de l’Économie, du plan et de la coopération, Amadou Hott, a signé hier une convention de financement avec la Société islamique internationale de financement du commerce (ITFC) afin que la Société nationale de commercialisation des oléagineux du Sénégal (Sonacos) bénéficie d’un montant de FCFA 30 milliards (€ 45 millions) pour financer l’achat de graines d’arachides au titre de la campagne de commercialisation arachidière 2019/20, indique APS

« Nous avons signé des accords et d’ici la fin du mois, la Sonacos pourra disposer de ces sommes pour faire face à l’achat de l’arachide auprès des producteurs », peut-on lire des propos du ministre. Seuls la date du démarrage de la campagne de commercialisation de l’arachide et le prix au producteur restent à être fixés.

Cette signature permettra à la Sonacos de débuter la campagne arachidière « sereinement », déclare le ministre, et ajoute en s’adressant directement aux paysans et aux opérateurs économiques que « la Sonacos est fin prête pour démarrer la campagne ». Le message semble être clair, le ministre entend rassurer ses interlocuteurs. En effet, lors de la dernière campagne la société a été l’objet de nombreuses rumeurs quant à ses difficultés financières. Chose que le président du conseil d’administration de la Sonacos a balayé d’un revers de main en avril dernier en déclarant « Une entreprise qui fait un chiffre d’affaire de 2 milliards par mois ne peut pas avoir de problème d’argent. Actuellement on ne doit rien à aucun opérateur. On a épongé toutes nos dettes avant le démarrage de la campagne ».

Rappelons que la somme versée cette année à la Sonacos par l’ITFC, une entité du groupe de la Banque islamique de développement, est en très légère augmentation par rapport au financement recueillit l’année dernière qui était de l’ordre de FCFA 29 milliards (€ 44,2 millions). La campagne 2018/19 a été marquée par la vente de près la moitié des 1,4 million de tonnes d’arachides produites, l’exportation de 400 000 tonnes  vers la Chine et 200 000 tonnes achetées par les huiliers. Malgré ces bons résultats, les huiliers se retrouvent avec d’importants stocks de produits non écoulés qui s’accumulent dans les entrepôts. En conséquence, la Sonacos espère dépasser cette année la barre des 85 000 tonnes achetés l’année dernière et tente d’écouler la production plus facilement en rapprochant les marchés des producteurs par l’introduction de centrales de stockage à Touba, Koungheul, Tambacounda et Kolda (Lire : Le Sénégal créé des centrales de stockage pour l'arachide).

Cet accord a été signé dans le cadre des rencontres du Programme des passerelles commerciales Arabo-Africaine (AABT) qui se déroule à Dakar du 6 au 8 novembre. Un événement durant lequel l’ITFC a mis à disposition du Sénégal une enveloppe de $ 2,5 milliards pour faciliter le financement des projets de développements des petites et moyennes entreprises (PME). Cet accord d’une durée de cinq ans sera axé sur les énergies, les industries et l’agriculture et devrait permettre aux banques de disposer de fonds nécessaires destinés à stimuler la création de PME et accélérer les flux commerciaux entre les pays arabes et subsahariens. L’énergie est une thématique centrale de cet accord car « sans son développement, tous les autres secteurs ne peuvent prospérer », déclare le ministre sénégalais à l’APA. L’industrie est intégrée à ce programme parce qu’elle est créatrice d’emplois et permet la transformation de la production agricole.

En parallèle, la Chine a invité des PME sénégalaises pour la deuxième Exposition internationale des importations de la Chine (CIIE) qui s’est ouvert mardi à Shangaï et ferme ses portes dimanche. L’occasion pour Diass Anta Guèye, responsable marketing de la Sonacos de déclarer « La Chine est un grand marché qui est ouvert aux produits africains ». Un évènement qui permet également à l’entreprise de rencontrer les autorités chinoise de la filière arachide à l’origine de l’achat de 400 000 tonnes d’arachides lors de la dernière campagne : « C’est un rendez-vous important qui nous a permis de renouer nos contacts, de fidéliser nos clients et de nouer de nouveaux partenaires », peut-on lire dans un entretien de la responsable accordée à Xinhua. Un discours qui annonce de belles perspectives pour la prochaine campagne arachidière.

 

 

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +