08 décembre 2016 - 12:30 |

Les éleveurs de la Cedeao s'engagent à livrer 20% de leur lait aux laiteries, si...

L'Alliance ”Voie Lactée pour le développement” -"Milky Way for Development"- fait son chemin, comme en a témoigné le mois dernier la conférence qui s'est tenue à Abuja, et qui a réuni des représentants du secteur laitier de toute l'Afrique de l'Ouest, élargie à la Mauritanie et au Tchad, ainsi que des grands acteurs mondiaux de la filière, rappelle Inter-réseaux dans sa dernière livraison.

" C'est un grand pas en avant pour le dialogue multi acteurs, cette table ronde ayant réuni 86 représentants du secteur laitier au niveau international. Cela n'aurait pas été possible 3 ans plus tôt", rapporte les organisateurs.

L'ambition de l’Alliance est "de développer des business modèles socialement, écologiquement et économiquement viables qui permettent aux petits agriculteurs et aux grandes entreprises laitières de produire et de livrer leurs produits sur les marchés ouest-africains", souligne le communiqué.

A Abuja, il s'agissait de la deuxième table ronde, la première s'étant tenue à Copenhague en mars 2015. La prochaine étape pour l'Alliance sera de mettre en œuvre les initiatives évoquées à Abuja, note-t-on.

Car il a été question de partenariats commerciaux pour développer la collecte, la transformation et la distribution du lait cru à l'échelle industrielle en Afrique de l'Ouest. Dans le communiqué final, les organisations d’éleveurs ont réaffirmé leur engagement à fournir plus de lait local aux industries laitières, jusqu'à au moins 20% de la production totale des laiteries, si les conditions d'accès à l'alimentation animale et à la terre sont réunies et les capacités des producteurs renforcées.

Dans le cadre de son "Offensive Lait", la Cedeao s'est engagée notamment à appuyer la recherche et les programmes d'action sur l'alimentation du bétail, ainsi qu'améliorer le système d'assurance qualité et la sécurité sanitaire des aliments, tout en favorisant la création de centres de formation laitière et l'accès à l'alimentation du bétail à travers des incitations fiscales.

Les producteurs, quant à eux, entendent développer les coopératives et les centres de collecte.  

Un secteur laitier qui représente un enjeu central dans le développement des entreprises locales et le maintien des moyens de subsistance de millions de ménages.

Les participants étaient composés de représentants des coopératives et de l'industrie laitière au Burkina Faso, au Mali, en Mauritanie, au Niger, au Nigeria, au Ghana et au Sénégal, de représentants de l'industrie laitière européenne, de représentants gouvernementaux du Nigeria et du Danemark, d'une forte délégation de la Cedeao ainsi que des ONG et membres de la société civile.

L'Alliance est coordonnée par Care Danemark et financée par l'agence de développement danoise Danida. Elle a pour partenaires le Cirad, Billital Maroobe Network (une organisation regroupant 500 000 éleveurs en Afrique de l'Ouest), Copenhagen Business School, ainsi que le n°3 des coopératives laitières au monde, Arla Foods.

Secteurs: 

Newsletters

Inscrivez vous à notre Newsletters

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +