09 janvier 2017 - 15:00 |

Plusieurs produits agricoles interdits à l’importation au Nigeria

Vendredi dernier, le ministère des Finances du Nigeria a diffusé  la liste des 25 articles interdits à l’importation. Parmi les 25 articles, nombreux relèvent du secteur agricole et agroindustriel. Il s’agit : des oiseaux y compris volailles congelées, œufs d’oiseaux, huile végétale raffinées à l’exclusion des huiles de lin, ricin et olive, sucre de canne ou de betterave, saccarose, beurre de cacao, poudre de cacao et gâteaux,  spaghetti et nouilles, jus de fruit conditionnés pour la vente au détail et eaux.

Cette liste a été mise en place en 2016 et demeure active en 2017 selon le porte-parole du ministère des Finances, Festus Akanbi. 

Cadeau fiscal en faveur des importateurs

En parallèle, le gouvernement a approuvé la réduction des droits à l’importation sur 115 articles.  Le Nigeria réduit les droits à l’importation sur 115 articles dans différents secteurs de l'économie. Kemi Adeosun, ministre des Finances, a indiqué que cette décision était conforme aux dispositions du Tarif extérieur commun (TEC) de la Communauté économique de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao).

Le TEC de la CEDEAO, qui couvrira les exercices 2017 à 2019, se compose de trois catégories, composées d'une liste de 173 lignes tarifaires, d'une liste nationale de 91 articles et d'une liste d'interdictions d'importation applicable à certains pays Produits provenant de pays non membres de la Cedeao.

Sur la liste de 173 lignes tarifaires, seuls les droits d’importation sur 26 articles ont été réduit de 10 à 5%.  En ce qui concerne la liste nationale, 89 articles ont été revus à la baisse, les droits d’importation passant de 10 à 5%.  Dans le domaine agricole, les réductions portent notamment  sur le lait et la crème, le thé, la graisse de mouton ou de chèvres, extrait de malt, les tomates préparées ou conservées au vinaigre.

En outre, les machines et équipements utilisés dans plusieurs secteurs, dont l’agriculture et le textile, le gouvernement a appliqué un droit nul à l’importation. 

Secteurs: 

Newsletters

Inscrivez vous à notre Newsletters

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +