09 février 2017 - 14:15 |

En attendant le prix officiel ivoirien du cajou, Tanda fixe le sien, en hausse

Les producteurs d’anacarde du département de Tanda devancent les autorités. Ils se sont entendus mardi pour faire passer le coût d'achat de l'anacarde de FCFA 500 (€ 0,76) à FCFA 700 (€ 1,06) pour prévenir selon eux les pertes au cas où le prix national venait à être fixé en deçà du prix à la campagne précédente, a constaté l'AIP sur place.

"Le gouvernement n'a certes pas encore fixé le prix mais les besoins nous obligent à hausser un peu le prix en attendant le prix officiel", a indiqué un producteur, Kodombo Dramane, avant d’ajouter que, "c'est également un risque énorme, car si d'aventure le prix fixé est en deçà de ce que nous donnons actuellement, nous perdons".

Le prix bord champ de la campagne 2016, était fixé à FCFA 375 francs. La forte demande en noix de cajou sur le marché l’a progressivement fait monter en moyenne à FCFA 500.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +