09 mars 2020 - 20:58 |

Innovation dans le processus de maturation de la banane au Rwanda

Au Rwanda, trois jeunes étudiants de vingt ans du district de Rullindo, spécialisés en électronique et en télécommunication du Centre régional polytechnique intégré (IPRC) ont créé une méthode alternative moderne qui permet d’accélérer le processus de murissement de la banane et soulager une industrie de la banane qui fait face à de nombreuses pertes, souligne le média local, The New Times.

Nommée « Smart Urwina », cette technologie utilise des capteurs qui permettent de surveiller la température et l’humidité et grâce auxquels le mûrissement du fruit passe de 7 à 2 jours. Cette innovation garantira aux industries, aux coopératives et aux producteurs de vin de bananes, davantage de fruits mûrs et permettra d’augmenter leur productivité.

En effet, les transformateurs de plus de 30 usines dans le pays font face à de nombreuses pertes liées au mûrissement des bananes selon des techniques de traditionnelles qui nuisent à la production et à la productivité du secteur : « Lorsque les bananes mûrissent traditionnellement, l'hygiène générale n'est pas respectée car la méthode consiste à creuser un trou sous terre pour que les bananes mûrissent », souligne Valens Ngendahimana, un des trois jeunes étudiants.

Face à ces pratiques, les étudiants ont créé un système de maturation accéléré et ont participé pendant trois mois à une compétition -innovate4industry- organisée par l’Agence nationale de recherche et de développement industriel (NIRDA) à Kigali. Cette compétition vise à aider les jeunes innovateurs à inventer des solutions auxquelles les industries sont confrontées localement. Une compétition au cours de laquelle les inventeurs de « Smart Urwina » ont bénéficié d’un mentorat, d’une formation technique, commerciale et d’un soutien financier. Une aide du NIRDA qui leur a permis d’acquérir des compétences et lancer ce projet grâce au prix reçu de RWF 2 millions (environ € 1860).

Il est à noter que, « Smart Urwina » a également vocation à autonomiser les femmes des zones rurales engagées dans la culture de bananes. En outre, selon les statistiques du Rwanda Agricuture Board (RAB), 82,5% des fruits récoltés sont utilisés par les industries du vin et du jus de banane, 10% par celle du vin traditionnel, 5% par la consommation et 2,5% par celle des desserts.

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +