09 avril 2010 - 23:06 |

La demande en thé au Kenya demeure forte

Stabilité des prix en dépit d’une hausse de la production


(09/4/2010) Les prix sur le marché aux enchères de Mombassa demeurent stables cette année et ce en dépit d’une amélioration de la production grâce à une bonne pluviométrie attendue, a affirmé le directeur de l’East African Tea Trade Association.
”La tendance à des prix élevés que nous avons atteint en 2009 a été maintenu à ce jour, il n’y a pas eu de baisse significative, … la demande se maintient ” ajoute Kipkurui Lang’at précisant que « 23% des exportations mondiales en provenance du Kenya sont dirigées vers le Sri Lanka, puis l’ Inde et la Chine, cela veut simplement dire que ces pays ne disposent pas des quantités importantes et c’est pourquoi la demande reste forte.”
Best BP1s s’est vendu à environ $4 le kg aux enchères le mois dernier, contre un sommet de $5,45 $ atteint en décembre.
Kipkurui Lang’at, dont l’association représente les producteurs, les entrepôts, les courtiers et les acheteurs, a déclaré qu’ils envisageaient d’automatiser les transactions commerciales sur le thé après l’introduction réussie du paiement électronique. Avec ce système, en vigueur depuis cette année, les acheteurs paient directement dans un compte de recouvrement, qui distribue l’argent aux courtiers, entrepôts et producteurs. Kipkurui Lang’at estime que ce système permet d’éliminer le facteur humain existant dans la vente aux enchères et ainsi d’éliminer les perceptions de collusion ou d’arbitrage.
Sur le premier trimestre 2010, les ventes sur le marché aux enchères ont progressé de 18% à 94,5 millions de kilos contre 79,8 millions sur la même période l’année dernière, selon l’Africa Tea Brokers.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +