09 avril 2014 - 08:50 |

L'Afrique du Sud relève son prix de référence du sucre

Mais l’industrie ne s’estime pas encore suffisamment protégée

(09/04/2014)

La décision sud-africaine d’augmenter de 58% son prix de référence du sucre signifie que les importateurs devront payer une taxe pour la première fois en quatre ans, se réjouit le directeur exécutif de la South African Sugar Association, Trix Trikam.

En effet, selon le système sud-africain, des taxes à l’importation doivent être payées si le prix sur le marché à terme du sucre de Londres est inférieur à un prix de référence. Or, l’International Trade Administration Commission d’Afrique du Sud vient de relever ce prix de référence qui est passé, le 4 avril, de $ 358 à $ 566 la tonne, rapporte_ Bloomberg_.

Le précédent prix de référence “n’offrait aucune protection à l’industrie locale”, explique Trix Trikam. Toutefois, il ne crie pas victoire car les prix actuels mondiaux du sucre, qui ne cessent de baisser depuis leur pic de 2011, et la faiblesse du dollar signifient que cette hausse du prix de référence ne réduira pas nécessairement les volumes importés.

L’Association aurait voulu voir doubler ce prix de référence, à $ 764 la tonne. Au prix de référence actuel et en considérant le prix du sucre sur le marché à terme de Londres, à quelque $ 475 la tonne, la taxe selon le nouveau barème serait de $ 126 la tonne.

Rappelons que l’Afrique du Sud est le premier producteur de sucre du continent et que son prix au détail est parmi les moins chers au monde, selon Trix Trikam. Les importations de sucre en Afrique du Sud, qui, par ailleurs, a une production excédentaire, coûtait au pays $ 5 millions par mois, avait souligné l’association en octobre dernier.

Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +