09 avril 2015 - 00:00 |
à Abidjan

Barry Callebaut face à la montée en puissance du chocolat gourmet en Afrique

En Afrique, la demande en chocolat gourmet augmente actuellement de 20 à 30% par an, souligne un responsable du groupe Barry Callebaut présent au Salon international de l'agriculture (Sara) à Abidjan. En Afrique francophone, la tendance est particulièrement nette, les pays étant tirés par le marché français très "gourmet". En outre, des pays comme la Côte d'Ivoire, dont le taux de croissance frise les deux chiffres, connaissent un rebond de la demande des boulangeries, de l'hôtellerie sans oublier le catering aérien.

Au Nigeria, autre pays –mais anglophone– à forte croissance, les artisans chocolatiers ou encore les pâtissiers travaillent notamment avec du chocolat Barry Callebaut importé essentiellement du Liban d'où sont souvent originaires les chefs, précise encore le responsable. La demande connaît une telle croissance que le groupe suisse envisagerait de restructurer sa distribution au Nigeria.

A ce jour, Barry Callebaut n'a pas d'usine de fabrication de produits gourmet en Afrique et tout vient d'Europe. Mais le groupe étudie la possibilité d'en créer une sur le continent. Pour ce faire, la demande continentale doit atteindre les 1 000 tonnes par an. Une usine qui pourrait se situer en Côte d'Ivoire ou au Ghana.

Pays: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +