09 juin 2020 - 16:44 |

Les répercussions socio-économiques de la Covid sur le Nigeria inquiètent l'ONU

L'ONU tire la sonnette d'alarme. « Les répercussions socio-économiques de la pandémie de la Covid-19 se font gravement sentir au Nigéria - la plus grande économie et le pays le plus peuplé d’Afrique - avec des conséquences potentiellement graves sur la sécurité alimentaire et la nutrition de millions de personnes », déclare aujourd'hui Elisabeth Byrs, porte-parole du Programme alimentaire mondial (PAM).

Plus de 3,8 millions de personnes, principalement du secteur informel, pourraient perdre temporairement leur emploi alors que déjà, en temps normal, 90 millions de personnes (46 % de la population) vivent avec moins de $ 2 par jour. Et ce chiffre pourrait passer à 13 millions si les restrictions à la circulation se poursuivent pendant une période plus longue. « Cela s’ajouterait aux près de 20 millions (23 % de la population active) déjà sans emploi », a ajouté la responsable. A ceci se greffe la chute des cours du pétrole ce qui fait craindre une récession.

En outre, environ 39 millions d’enfants et de jeunes sont touchés par les fermetures d’écoles ce qui impacte l’alimentation quotidienne des élèves ainsi que leur apprentissage et leur santé.

La situation au nord-est du pays – une région déjà « secouée par des violences depuis une décennie » - est particulièrement préoccupante. L’objectif est de venir en aide à 600 000 personnes supplémentaires ce qui porterait à 1,8 million le nombre de personnes à qui le PAM fournit une aide alimentaire dans les trois États du nord-est, Borno, Adamawa et Yobe.

D’une manière générale, l'aide devrait atteindre 3 millions de personnes au Nigeria.

A noter que l'épidémie que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) comptabilise 12 486 cas confirmés de la Covid-19 mais seulement 354 décès.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +