09 août 2022 - 12:39 |

Le Vietnam et le soluble, grands performers du marché du café depuis octobre

En juillet, le prix indicatif de l’Organisation internationale du café (OIC) a chuté de 5,7% par rapport à juin. Si les Arabica ont davantage perdu que les Robusta, l’ensemble des variétés de café a été impacté, notamment les Brésil Nature qui ont perdu 9,7%, selon le rapport mensuel de l’OIC paru vendredi. Les Robusta, pour leur part, ont glissé de 3,2% entre juin et juillet pour se positionner à une moyenne de 100,44 cents la livre (lb) en juillet.

Pourtant, tous les signaux sont au vert pour des prix élevés. Les estimations de production mondiale sur 2021/22 demeurent inchangées à 167,2 millions de sacs de 60 kilos (Ms), en baisse de 2,1% par rapport à la campagne précédente, alors que la consommation est attendue en hausse de 3,3% à 170,3 Ms. La campagne 2021/22 serait donc bel et bien déficitaire de 3,1 Ms.

Quant aux stocks certifiés du marché à terme de New York, ils ont chuté de 11,2% par rapport au mois de juin, à 1,03 Ms, tandis que ceux des Robusta augmentaient de 2,9% à 1,76 Ms.

Les exportations mondiales de café vert en juin se sont hissées à 10,03 Ms contre 9,95 Ms en juin 2021, en hausse de 0,8%. La reprise des flux maritimes au Brésil, avec davantage de conteneurs et de navires disponibles, a permis à ce pays de consolider la hausse de ses expéditions de Brésil Nature enregistrée depuis le mois de mai après 10 mois consécutifs de baisse : en juin, elles ont grimpé de 12% par rapport à juin 2021, à 3,19 Ms. Les Doux de Colombie ont également progressé, de 8,9% en juin par rapport à l’année précédente. En revanche, les Autres Doux d’Amérique Centrale ont chuté de 13,5%, à 2,343 Ms. Les Robusta se sont, quant à eux, légèrement hissés, de 0,5%, en juin à 3,52 Ms.

La photo est tout autre lorsqu’on regarde les chiffres d’exportation depuis le début de la campagne, en octobre 2021, sur neuf mois donc. Globalement, les volumes de café vert expédié sont quasiment stables à 89,09 Ms (+0,1) alors que les ventes de Brésil Nature ont chuté de 6,8% et de 2,3% pour les Colombie Doux, à 9,5 Ms. En revanche, les Arabica Autres Doux ont grimpé de 2,7% (à 17,79 Ms) et surtout de 6,3% pour les Robusta, à 32,72 Ms.

Le regard géographique cible la puissance asiatique et, singulièrement, du Vietnam sur la période des neuf premiers mois de la campagne 2021/22 : + 17,3 % pour l’Asie dont + 20% pour les seules expéditions vietnamiennes de Robusta, à 22,77 Ms. L’Amérique du Sud, toutes variétés de café confondues, baisse de 8,5% à 42,26 Ms, les exportations du seul Brésil chutant de 14,2% à 29,5 Ms. L’Amérique centrale baisse de 3,7% à 12,12 Ms.

Les expéditions d’Afrique, ici encore toutes variétés confondues, totalisent 10,01 Ms sur octobre-juin 20222 contre 10,22 Ms la période précédente. Les médiocres performances de l’Ouganda (-5,4%) impacté par la sécheresse et de la Tanzanie (-2,3% à 830 000 sacs) ne parviennent pas à être compensées par le bond de 14,5% de l’Ethiopie à 2,75 Ms.

L’autre grand performer sur le marché du café est le soluble. Ses exportations ont grimpé de 4,3 %, à 9,05 Ms d’octobre 2021 à fin juin. Il représente maintenant un dixième des exportations mondiales de cafés. Le Brésil est leader de loin avec 2,96 Ms expédiés sur ces 9 mois, suivi par l’Inde avec 1,6 Ms et de l’Indonésie avec 1,25 Ms.

Pays: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +