09 septembre 2013 - 10:00 |

En Thaïlande, la colère gronde chez les planteurs de caoutchouc

 

En Thaïlande, les planteurs de caoutchouc sont dans la rue. La chute des cours, qui sont passés de 2,72 euros le kilo au premier semestre 2012 à 2,05 euros cette année, soit une chute de 24%, a gravement affecté le premier exportateur mondial. Les revenus de nombre de producteurs ont chuté de moitié alors qu’ils ont souvent investi dans leurs plantations et se sont endettés ces dernières années

Ces dernières années, les prix mondiaux du caoutchouc ont baissé principalement en raison de la surproduction dans des pays comme la Thaïlande et l’Indonésie ”, explique à l’AFP Simmathiri Appanah, spécialiste en ressources naturelles ayant collaboré
avec la FAO. ” Aujourd’hui, d’autres pays comme le Vietnam et la Chine produisent aussi du caoutchouc, ce qui a un effet indéniable sur le marché ”, ajoute-t-il.

A la chute des cours mondiaux se greffe, en Thaïlande, la petite taille des fermes qui ont des difficultés à concurrencer les grosses exploitations comme en Malaisie. En outre, les intermédiaires sont importants en Thaïlande. ” Ce sont souvent des petits commerçants qui achètent les produits à bas prix avant de les revendre. Ils ne payent pas un prix décent aux fermiers ”, confirme Simmathiri Appanah.

Les manifestants refusent la proposition du gouvernement d’un prix d’achat garanti à 120 bahts (4 euros) le kilo, bien inférieure aux exigences des planteurs.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +