09 octobre 2018 - 16:19 |

Le Robusta plombe le marché du café en septembre

En septembre, pour la quatrième mois consécutif, les cours internationaux du café ont chuté. Rien d'étonnant lorsqu'on constate que la production en 2017/18 a augmenté de 5,7% pour atteindre 164,81 millions de sacs de 60 kg (Ms) alors que la consommation n'a progressé que de 1,8% à 162,23 Ms, selon les derniers chiffres publiés ce matin par l'Organisation internationale du café (OIC). Le calcul de l'excédent est simple : 2,58 Ms.

Le Robusta est très largement responsable de cette offre caféière mondiale surabondante en 2017/18 puisque sa production a augmenté de 11,7%, à 62,99 Ms. Au sein des producteurs de Robusta, ce sont le Vietnam, le Brésil et l'Inde les grands fautifs, avec une envolée de leur récolte respectivement de 15,5% à 28,03 Ms, de 16,1% à 13,46 Ms et de 12,3% à 4,09 Ms pour le dernier, l'Inde.  

Les volumes d'Arabica, quant à eux, n'ont progressé que de 2,2%, à 101,82 Ms, selon les dernières statistiques de l'OIC, avec une baisse de 4,3Ms en Colombie à 14 Ms, mais une hausse de 3,5% au Brésil à 44,23 Ms.

Or, qui dit excédent, dit prix en baisse. En septembre, le prix indicatif de l'OIC a glissé pour le quatrième mois consécutif, à 98,17 cents la livre (lb), 4,1% de moins qu'en août et son plus bas depuis octobre 2006…. La déprime est au rendez-vous.

Si toutes les variétés de cafés ont été impactées, le plus durement touché a été le Robusta qui a perdu 5% de sa valeur en un mois, à 76,70 c/lb, même si le mouvement baissier a été déclenché plus tardivement que pour les autres cafés.

Volumes en hausse et prix en baisse, deux ingrédients favorables au commerce mondial. Au mois d'août, les volumes exportés étaient supérieurs de 6,3% par rapport à août 2017, toutes variétés confondues, la progression était de 1,6% par rapport à la même période en 2016/17. S'agissant des Robusta, les expéditions ont grimpé de 3,9% à 42 Ms entre octobre 2017 et août 2018 par rapport à la même période la campagne précédente. De juin à août 2018, les expéditions du Brésil en Robusta ont été multipliées par 17 par rapport à la même période en 2017, du Vietnam elles ont été de 21% supérieures, mais en Indonésie elles ont chuté de 62,9% car la consommation nationale se développe et que la productivité est stagnante. Pour sa part, l'Ouganda a exporté 0,88 Ms sur cette période devant l'Inde (0,73 Ms).

 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +