09 octobre 2019 - 13:36 |

Fournisseurs du marché français, il faut miser sur le bio, l'éthique et le durable !

Une étude du cabinet Mintel sur les lancement de produits bio dans le monde souligne que la France est devenue leader mondial : 22% des nouveaux produits lancés sur ce marché l'ont été sous le label bio entre août 2018 et juillet 2019. En Allemagne, ce taux était de 20% et en Espagne de 9%.

Au niveau européen, il est de 17% contre 15% aux Etats-Unis. Ailleurs dans le monde, en Afrique, en Asie-Pacifique, au Moyen-Orient ou en Amérique latine, le bio ne représente pas plus de 4 % des nouveautés alimentaires mises sur le marché.

L’étude souligne aussi l'importance prise en Europe par les produits bio qui mentionnent "convient aux" ou "sans". Ces dix dernières années, ils sont passés de 20 à 43 %. Le pourcentage de lancements bio positionnés "éthique" ou « développement durable » est passé, quant à lui, de 23% à 41 %, rapporte Process Alimentaire.

L’étude a aussi mis en avant la montée en puissance de l'ensemble des produits « responsables » ou meilleurs pour la santé. "Les allégations relatives aux produits biologiques font de plus en plus partie d’un positionnement plus large sur les produits éthiques et de santé", selon Katya Witham, analyste des marchés alimentaires chez Mintel, rapporte freshplaza. "Le végétarisme est l’une des tendances les plus en vogue actuellement dans les aliments et les boissons. Il semble donc naturel que les producteurs biologiques lient les deux."

L’étude révèle aussi que les jeunes sont plus sensibles au bio : ils sont 81 % en France, 85 % en Espagne, 86 % en Allemagne et 87 % en Itamie. "Pour les jeunes générations, l’impact social et environnemental de la consommation revêt une grande importance, ce qui devrait contribuer à alimenter la croissance future du secteur des produits biologiques", confie Katya Witham à la chaîne de télévision.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +