09 novembre 2015 - 08:45 |

Garantir une bonne campagne arachidière au Sénégal

Après la séparation à l’amiable en cours entre la société arachidière Sunéor et l’actionnaire majoritaire Advens (cf. CommodAfrica), le gouvernement sénégalais, revenu temporairement aux commandes de l’entreprise,  prend des mesures pour préparer au mieux la prochaine campagne arachidière. « Le gouvernement sénégalais a l'ambition d'optimiser la prochaine campagne de commercialisation de l'arachide, pour éviter le bradage des récoltes » a indiqué le ministre de l'Agriculture et de l'équipement rural, Pape Abdoulaye Seck. Le démarrage de la campagne a été fixé au 16 novembre.

Lors d’un  comité interministériel sur la commercialisation de l’arachide, présidé par le Premier ministre Mahammed Dionne et qui s’est déroulé le 5 novembre, onze mesures ont été prises.

Parmi celles-ci, le prix de l’arachide a été fixé à FCFA 200, inchangé par rapport à l’année dernière.  Un fonds de commercialisation doté de FCFA 11,5 milliards a été créé et dédié à l’achat de semences. Logé à la Caisse nationale de Crédit Agricole du Sénégal (CNCAS) le fonds  a pour objet de faciliter aux Opérateurs privés stockeurs (OPS) la mobilisation de crédits de commercialisation et de pouvoir effectuer, dès le démarrage de la campagne, les opérations de collecte de 50 000 tonnes de semences certifiées. Par ailleurs, seront collectées 25 000 tonnes de semences écrémées, dont 9 000 tonnes seront réservées aux régions de Ziguinchor, Kolda et Sédhiou. Des mesures ont été également prises pour faire fonctionner l’ensemble des usines de la Sunéor.

« L’objectif global fixé à la filière arachidière est de stabiliser sa production à 1 million de tonnes d’arachide au moins et de reconquérir une part importante du marché national avec l’huile d’arachide raffinée », a soutenu le Premier ministre.

Ces mesures doivent être encore avalisées par le Président de la République. 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +