09 novembre 2017 - 12:00 |

Le Nigeria et l'Afrique, champions mondiaux du manioc avec un record de 156 Mt

Cette année, la production de manioc en Afrique subsaharienne pourrait atteindre le niveau record de 156 millions de tonnes (Mt), grâce aux nombreux programmes d'expansion commerciale visant à réduire la dépendance aux importations alimentaires.

Le Nigeria demeure le poids lourd mondial mais sa production serait en baisse en 2017. En revanche, le Ghana, la Côte d'Ivoire et dans une moindre mesure le Mozambique sont en progression.

Production de manioc : l'Afrique et le monde
(000 tonnes)

 

2014

2015

2016 (est.)

2017 (prev.)

Monde

276 766

276 995

278 754

277 957

Afrique

154 900

152 833

155 398

155 962

Nigeria

56 328

57 643

57 855

55 000

Ghana

16 524

17 213

17 798

19 139

Bénin

4 067

3 421

4 096

4 150

Côte d'Ivoire

4 239

5 087

4 548

5 367

RD Congo

16 817

15 300

15 200

14 550

Angola

7 639

7 727

7 788

7 140

Mozambique

12 700

8 103

9 100

10 920

Tanzanie

4 993

5 886

6 000

5 500

Ouganda

2 812

2 898

2 400

2 450

Malawi

5 013

4 997

5 000

5 050

Cameroun

4 836

5 000

5 170

5 345

Rwanda

3 117

3 000

3 060

3 200

Madagascar

2 930

2 677

2 629

2 700

Autres Afrique

12 885

13 881

14 753

15 451

Amérique latine

32 334

32 399

32 908

29 407

Asie

89 365

91 689

90 274

92 418

Océanie

249

252

252

247

Source : FAO

 

 

 

 

 

La production mondiale de manioc devrait légèrement diminuer en 2017, pour atteindre les 278 Mt,  après deux décennies de croissance ininterrompue. Selon la FAO, cette situation est due à des sécheresses, à une baisse des prix et à des changements politiques.

Le manioc fait  partie des cultures de base à s'être étendues très rapidement à l'échelle mondiale et qui représente l'une des plus importantes sources de calories dans les régions tropicales, après le riz et le maïs, précise la FAO

Secteurs: 

Newsletters

Inscrivez vous à notre Newsletters

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +