10 janvier 2022 - 18:17 |

Le marché du cajou marqué par le Cambodge et l’Afrique en 2021

Le Cambodge et l’Afrique ont été au cœur du marché du cajou en 202 estime le spécialiste Samsons Traders.

Le Cambodge a créé la surprise et demeure un grand point d’interrogation pour les analystes du marché. En effet, les exportations de noix de cajou brute du Cambodge vers le Vietnam, premier transformateur mondial, auraient bondi de 445% passant de 210 000 tonnes à 1,1 million de tonnes de janvier à novembre 2021. « Il existe plusieurs théories, mais aucune d'entre elles n'est une explication satisfaisante » souligne Samsons Traders. Parmi celles-ci,  une sous-déclaration des exportations  du Cambodge les années précédentes et l’augmentation de la production. Difficile d’avoir une vision exacte de la situation au Vietnam mais Samsons Traders souligne la forte augmentation des stocks au Vietnam, qui représenterait environ 2 mois de transformation  ou plus de 10 % de la production mondiale de noix de cajou brute, soit 122 000 tonnes d’amandes ou 485 000 tonnes de noix de cajou brute.

La deuxième grande évolution du marché est la percée de l’Afrique dans la transformation de la noix de cajou. Aujourd’hui, l’Afrique représente déjà environ 60% de la production mondiale de cajou avec en premier lieu la Côte d’Ivoire qui avec plus d’un million de tonne contribue à 25% de la production mondiale. Au cours des deux à trois dernières années, le continent est monté en puissance dans les exportations d’amandes avec une hausse de 60% des importations vietnamiennes d'amandes africaines, qui sont passées de  51 000 à 81 000 tonnes de janvier à novembre 2021. Des augmentations tout aussi significatives sont perceptibles  vers des États-Unis et l’Union européenne.

Stabilité des prix de l’amande et de la noix de cajou brute

En dépit d’une conjoncture difficile, en particulier la logistique pour le Vietnam avec une forte hausse des taux de fret -actuellement le fret est proche de $10 000  du Vietnam vers l'UE et de plus de $18 000 vers les Etats-Unis - les prix sont restées stables tant au niveau des amandes que des noix brutes.

« Pendant la majeure partie de l'année, les W320 se sont négociés dans une fourchette de $2,80 à $3,10 FOB Vietnam. La noix de cajou transformée en Afrique se négocie environ 20 à 25 cents de plus en raison d'un fret inférieur, d'un transit inférieur et, dans de nombreux cas, d'une meilleure qualité. Les exportations de l'Inde étaient faibles - probablement les plus basses de l'histoire - avec seulement quelques acheteurs de niche prêts à payer les prix indiens plus élevés » indique l’analyste.

De même pour les prix de la noix de cajou brute qui se sont situés sur la majeure partie de l’année dans une fourchette $ 1 100 à $1 400 CAF avec une augmentation à $1 500 à $1 600 S au quatrième trimestre lorsque peu de quantité est disponible pour le commerce.

Quid de 2022 ?

Pour 2022, Samsons Traders ne voit guère de changements significatifs. L’offre sera abondante, la demande restera soutenue et les prix stables. La Covid-19 demeurera en toile de fonds  tandis que les coûts et les défis logistiques devraient aussi perturber sur la majeure partie de l’année. Tout en affirmant que la transformation poursuivra sa trajectoire en Afrique, l’analyste souligne que « l'intérêt des importateurs augmente également après avoir constaté une meilleure qualité par rapport à la qualité moyenne du Vietnam, associée aux avantages d'une chaîne d'approvisionnement plus courte (origine unique, traçabilité, contrôle de processus plus strict) et à la diversification de la source d'approvisionnement ».

 

Pays: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +