10 mars 2015 - 00:00 |

Lancement des Agripreneurs au Nigeria

Le Programme de soutien pour l’agenda de transformation de l'agriculture phase 1 (Agricultural Transformation Agenda Support Programme Phase, ATASP-1) a été lancé au Nigeria vendredi 6 mars. Il s'agit d'un programme conjoint réunissant la Banque africaine de développement (BAD) qui met sur la table  $ 170 millions, le ministère fédéral nigérian de l'Agriculture et du développement rural (FMARD) et l'Institut international d'agriculture tropicale (IITA).

Objectif : sensibiliser de jeunes entrepreneurs à l'agriculture pour en faire des "Agripreneurs". Pour se faire, il est proposé d'assurer un revenu additionnel à des agriculteurs et à des entrepreneurs liés au secteur agricole en leur proposant 120 000 emplois tout au long de la chaîne de valeur de matières premières majeures. En outre, 20 millions de tonnes de produits majeurs comme le manioc, le riz, le sorgho pourront ainsi être ajoutés à la chaîne de valeur chaque année au Nigeria.

Cette sensibilisation des Agripreneurs sera mise en œuvre par l'IITA qui a établi un tel système à son siège au Nigeria, à Ibadan, Etat d'Oyo, ainsi qu'en Tanzanie, au Kenya, en RD Congo et en Zambie. Les Agripreneurs font la promotion de l'agriculture parmi d’autres jeunes en Afrique à travers l'éducation par les pairs, la formation et la démonstration de meilleures pratiques agricoles et les compétences en "entreprise" dans l'évolution de la chaîne de valeur, explique l'IITA.

"Partout en Afrique, de nombreux jeunes migrent vers les villes à la recherche d'occasions d'affaires, laissant derrière une population de plus en plus vieillissante. Le défi est de créer des occasions d'affaires pour l'activité productive dans l'agriculture et les entreprises non agricoles ", a déclaré le Nteranya Sanginga, directeur général de l'IITA lors du lancement du projet. "Ce projet vise à construire un nouveau modèle de la jeunesse développé par l’IITA sur fond de changement des mentalités", a-t-il ajouté.

Pour sa part, le ministre nigérian de l'Agriculture, Akinwumi Adesina a souligné "qu’à l’avenir, les millionnaires et les milliardaires africains auront leur argent en faisant de l'agriculture."

Notons que le ministre nigérian est parmi les cinq candidats qui ont été présélectionnés pour briguer la présidence de la BAD. Le Conseil de la BAD a déclaré que la sélection des candidats les plus éligibles pour succéder à l'actuel président Donald Kaberuka a été faite par un comité de direction du conseil administratif lors d'une réunion tenue à Abidjan le 11 février dernier, rapporte l'IITA.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +