10 juin 2020 - 18:40 |

En Côte d’Ivoire, le CCC à l’écoute des exportateurs nationaux de cacao

En février dernier, les exportateurs nationaux de cacao en Côte d’Ivoire étaient montés au créneau estimant que leur survie même étant en jeu (Lire : Les acteurs ivoiriens de cacao plaident pour leur survie face aux primes de cacao certifié durable). A la suite, le Conseil café cacao (CCC) a diligenté un audit qui a révélé que les exportateurs nationaux payaient certains frais au CCC, y compris pour le stockage et la sécurité, deux fois. Une première auprès des multinationales lors de l’achat des fèves excédentaires et une deuxième fois lors de l’exportation, indique Reuters qui a pu consulté le rapport. Le double paiement, qui a ajouté FCFA 40,6 par kilo aux coûts d'exportation, était dû à une erreur dans le système de calcul des frais de la CCC, a indiqué l'audit.

Une autre réforme envisagée pour soutenir les exportateurs nationaux face aux multinationales est la réduction de la quantité de fèves que les exportateurs peuvent stocker à 2% de plus que les volumes pour lesquels ils ont des contrats d’exportation. Ce taux est de 10% actuellement. Une mesure qui permettrait de mettre à disposition des exportateurs nationaux un volume plus important de fèves.

Selon Reuters, deux sources au CCC et quatre sources de l'industrie ont déclaré que le CCC avait déjà commencé à mettre en œuvre certaines des réformes et prévoyait de toutes les mettre en place d'ici le début de la saison de croissance 2020/21 en octobre.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +