10 juillet 2019 - 15:47 |

Le Nigeria planche sur une politique laitière nationale

Le gouvernement fédéral de Nigeria a annoncé qu'il était en train de mettre en place une politique laitière nationale qui contribuerait à stimuler la production laitière et à développer d'autres produits laitiers.

S'exprimant lors du 4ème Congrès mondial sur le lait en Afrique à Abuja la semaine dernière, le secrétaire permanent du ministère fédéral de l'Agriculture et du développement rural, Mohammed Umar, a souligné que la nouvelle politique mettrait l'accent sur le développement des infrastructures, la transformation, l'élevage laitier, le contrôle de la qualité, le développement des produits, la coopération industrielle et sectorielle. Dans cette politique seront partie prenante l’ensemble des acteurs de la chaînes de valeur des petits exploitants jusqu’aux multinationales a-t-il précisé.

La production laitière du Nigeria ne parvient qu’à couvrir que 40% des besoins de la population. Pays le plus peuplé d’Afrique de l’Ouest, le Nigeria ne représente que 13% de la production laitière ouest-africaine. Les importations annuelles de lait et produits laitiers, estimée à $1,3 milliard, couvrent environ 60% des besoins nationaux.

La production locale est donc largement insuffisante alors que le Nigeria possède une importante population de bovins. Selon Mohammed Umar « Les bovins nigérians fournissent une estimation prudente de 50 000 litres à l'approvisionnement et à la consommation quotidiens de lait agrégé et en vrac, ce qui représente moins de 20% du potentiel local » Ajoutant «La majorité du cheptel national appartenant principalement à de petits exploitants et à des éleveurs de bovins périurbains, il existe un énorme potentiel pour une industrie laitière viable construite autour de ces producteurs avec un lien approprié avec les transformateurs de produits laitiers commerciaux ».

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +