10 août 2015 - 11:45 |

Le Nigeria réagit aux craintes de sécurité alimentaire de l'UE

Le Nigeria va faire le maximum d'efforts pour renverser l'interdiction imposée sur ses produits agricoles la semaine dernière par l'Union européenne, a déclaré vendredi le Sénat nigérian.

Le président du Sénat nigérian Bukola Saraki a affirmé qu'une motion sur l'interdiction des exportations de produits alimentaires a été soulevée jeudi cherchant à renverser l'interdiction de l'UE imposée sur les produits agricoles en provenance du Nigeria jusqu'à l'année prochaine, rapporte l'agence Xinhua.

Le président du Sénat nigérian a exhorté les organismes de réglementation concernés à prendre leurs responsabilités et à travailler très dur pour assurer le renversement de l'interdiction dès que possible.

"Lorsque nous parlons de l'agriculture et de la diversification, nous devons nous assurer que nous avons des produits qui respectent les normes internationales. Ceci n'est pas une question avec laquelle nous devrions badiner", a-t-il souligné.

Un comité national sur la gestion de la sécurité alimentaire doit considérer l'interdiction de l'UE comme un appel au réveil pour assainir les produits alimentaires et agricoles importés dans le pays de l'Afrique de l'ouest, a-t-il été souligné. Le ministère de l'Agriculture, l'Institut nigérian de recherche chimique, ainsi que l'Organisation de normalisation du Nigeria ont été chargés de travailler conjointement avec assiduité pour corriger l'anomalie exposée par l'interdiction de l'UE.

Rappelons que l'Autorité européenne de sécurité alimentaire a déclaré, fin juillet, que certains produits alimentaires en provenance du Nigeria contenaient "un niveau élevé de pesticides non autorisés", raison pour laquelle leur importation dans l'UE était désormais interdite. Il s'agit des graines de melon, du poisson séché et de la viande, des graines de sésame, des haricots, des chips, l'huile de palme et d'arachide puces.

Les haricots nigérians, par exemple, ont été interdits parce qu'ils contiendraient plus que la limite maximale de résidus acceptable de pesticides dichlorvos, un organophosphoré couramment utilisé comme insecticide pour contrôler et protéger les produits stockés des insectes.

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +