10 août 2018 - 15:15 |

La filière cacao au Ghana non viable sans les subventions du gouvernement

Sans les subventions publiques, la filière cacao aurait des difficultés à se financer, a déclaré mercredi le directeur général du Ghana Cocoa Board (Cocobod), Joseph Boahen-Aidoo, lors du 80ème anniversaire de l'Institut de recherche du cacao.

Chiffres à l'appui, le patron a expliqué que le Cocobod dépense $ 2 400 par tonne de cacao, dont $ 1 800 en prix garanti au planteur et $ 600 pour couvrir les marges des acheteurs, le transport, le stockage, le conditionnement avant transport. Donc, dès que le prix est en-dessous de $ 2 400, la situation est problématique pour la filière et le Cocobod.

"Nous travaillons à perte", a-t-il souligné. En fait, l'année dernière, il y avait un déficit de 2,03 milliards de de cedis ($ 428,6 millions)", car le cours sur le marché mondial oscillait entre $ 1 700 et $ 2 100.

prix_cacao.png

La filière est dans l'impasse, précise Joseph Boahen-Aidoo, car si le prix garanti aux planteurs est réduit, ils se tourneront vers d'autres cultures ou vendront leurs terres notamment à des mineurs illégaux.

Mots-clés: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +