10 septembre 2013 - 10:34 |

Le thé aurait un goût amer cette année au Kenya

Des prix et un contexte défavorables pèseraient sur la filière

(10/09/2013)

Les revenus des petits producteurs de thé au Kenya ont atteint 69 milliards de shillings kényans au premier semestre, en hausse de 13% par rapport à la même période en 2012, a annoncé hier la Kenya Tea Development Agency (KTDA). Ils ont produit 1,1 million de tonnes sur ces 6 premiers mois contre 970 000 t en 2012 sur la même période.

Mais la situation en 2013/14 devrait être toute autre. Lerionka Tiampali, directeur gééral de KTDA, estime que les prix aux planteurs devraient baisser de 10% sur l’exercice fiscal 2012/13 étant donné les coûts élevés de production et la fermeté du shilling kényan. En outre, les prix du thé sur le marché international sont moroses et c’est l’ensemble de la filière thé, petits et grandes plantations, qui devraient enregistrer des baisses de revenus. A ceci s’ajoutent la crise politique en Egypte qui est un des clients majeurs du thé kényan, l’inefficacité du port de Mombasa et les incertitudes électorales de mars prochain, rappelle Lerionka Tiampali.

En juin dernier, le Tea Board of Kenya avait estimé que la production en 2013 serait de l’ordre de 410 000 à 415 000 t contre 369 000 t en 2012, une hausse liée aux conditions météorologiques favorables.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +