10 septembre 2021 - 16:53 |

Le changement climatique réduirait les rendements du riz pluvial de moitié au Sénégal

Si rien n’est fait pour diminuer fortement les émissions de gaz à effet de serre, les rendements du riz pluvial au Sénégal seront réduits de moitié  entre aujourd’hui et 2 100  montre une étude publiée dans Agronomy for Sustainable Developpment en août dernier. Or,  dans le  dernier  rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), le constat est accablant avec une aggravation et une accélération de la crise climatique.

Edward Gérardeaux, agronome au Cirad et un des auteurs de l’étude, identifie trois principaux impacts des changements climatiques sur les cultures -qui ne sont pas tous négatifs- : augmentation des températures, hausse du CO2 atmosphérique et baisse de la pluviométrie. Les prévisions du GIEC anticipent une hausse des températures en Afrique ce qui aura pour effet pour toutes les cultures « d’augmenter la transpiration et surtout de raccourcir la durée du cycle des plantes, leur laissant moins de temps pour intercepter le rayonnement et puiser des nutriments dans le sol. Les épisodes d’extrême chaleur risquent par ailleurs d’être plus fréquents, entraînant des stérilités des graines » indique le Cirad. Avec pour conséquence, une baisse des rendements pouvant atteindre 50%. Si la hausse du CO2 atmosphérique peut générer une hausse de 10 à 20% des rendements, « les effets positifs ne pourront cependant pas contrebalancer les pertes dues à la chaleur », note Edward Gérardeaux. La baisse de la pluviométrie est plus difficile à mesurer  mais les événements extrêmes seront plus nombreux et réduiront globalement les rendements de 20%.

Mais des stratégies d’adaptation sont possibles et pour les cultures pluviales, le chercheur préconise l’adaptation variétale avec dans le cas du riz au Sénégal des variétés de riz plus résistantes à la chaleur et plus économes en eau. En parallèle, doivent être adoptées des techniques d’intensification agroécologique pour accroître les rendements.

Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +