11 mars 2021 - 20:37 |

Des coques de noisettes à la vanilline

Avec la start-up Bloom Biorenewables Ltd (Bloom), le chocolatier Barry Callebaut s’est lancé dans la valorisation des déchets issus de ces processus de production de chocolat.

Le créneau de Bloom, fondée par deux chimistes de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) en Suisse, est de d’utiliser la biomasse pour remplacer le carbone d’origine fossile dans notre vie quotidienne. La technologie créée convertit la matière végétale - qui est riche en carbone capturé de l'atmosphère lors de sa croissance - en molécules qui remplacent les solutions fossiles actuelles que cela soit pour le plastique d’emballage, les cosmétiques, le parfum ou le biocarburant marin.

Avec Barry Callebaut, en collaboration avec sa filiale La Morella Nuts, Bloom est parvenu à valoriser les coques de noisettes en composés aromatiques et en particulier en vanilline, élément principal de l’arôme de vanille, qui pourra être utilisée dans le chocolat. « Transformer des déchets de notre production en ingrédients à valeur ajoutée est une opportunité en phase avec notre programme de développement durable Forever Chocolate, en particulier avec notre objectif de dépasser la neutralité carbone d’ici 2025 » , souligne Massimo Selmo, responsable sourcing pour Barry Callebaut.

En février dernier, la start-up a levé €3,9 millions suite à un tour de table de financement menée par Breakthrough Energy Ventures-Europe (BEV-E). Parmi les investisseurs figurent le Banque européenne d’investissement et le fonds Beyond Black Venture Capital, basé à Berlin.

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +