11 avril 2018 - 08:45 |

Hausse de 17% des bénéfices du chocolatier Barry Callebaut sur son 1er semestre

Alors que le marché mondial des confiseries chocolatées a augmenté de 2,5% de fin septembre à fin février, Barry Callebaut, lui, a enregistré une envolée de 8% de ses volumes de ventes. Le  leader mondial des fabricants de produits à base de chocolat et de cacao de qualité supérieure en a vendu 1 022 565 tonnes (t), annonce-t-il ce matin.  

Cette belle performance se constate à travers tous les segments du groupe suisse : les marchés émergents (+11%),les produits gourmet & spécialités (+7,1%), l'externalisation (+8,1%). En termes géographiques, dans la région Asie-Pacifique, les volumes de ventes ont grimpé de 15,5% notamment en Chine, en Indonésie, en Inde et au Japon ; en Europe-Moyen Orient-Afrique de 9,6%  à  471 120 t et dans les Amériques de 5,5% à 265 904 t, notamment au Brésil, au Mexique et au Canada.

"Au premier semestre de l’exercice en cours, nous avons enregistré une solide performance portée par tous les groupes de produits et toutes les régions, ainsi que par nos moteurs de croissance clés. Notre rentabilité s’est donc encore améliorée, grâce à une gamme de produits favorable, à un effet de levier opérationnel et à un marché propice", souligne le directeur exécutif du groupe Antoine de Saint-Affrique.

Si son chiffre d'affaires est en recul de -1,8%, à 3 549,9 millions de francs suisse (CHF ; € 3 millions), conséquence de la baisse des prix du cacao et d'autres matières premières qui est répercutée sur les clients, le bénéfice net de Barry Callebaut caracole au rythme de +17,6%, à CHF 173 millions (€ 146,3 millions). "Cette évolution, qui s’explique par la solide progression de l’EBIT ainsi que par la réduction des charges financières nettes, n’a pas été amoindrie par l’augmentation de l’impôt sur le revenu liée à l’effet non récurrent des réformes fiscales adoptées  en Belgique et aux Etats-Unis. Sur une base récurrente, le bénéfice net pour la période a bondi  de +32,9% en monnaies locales (+37,5% en CHF)", explique le groupe.

Barry Callebaut se désendette (-16,9%), à CHF 1 208,4 millions (€ 1 022,4 millions) contre CHF 1 454,9 millions (€ 1 231 millions) au premier semestre de l'exercice précédent.

L'analyse des marchés matières premières

La tonne de cacao, qui se négociait à £ 1 516 le 1er septembre 2017, a atteint £ 1 582 le 28 février 2018, constate Barry Callebaut dans son communiqué. La hausse s'est donc légèrement amorcée (+4,4%) après la chute des mois précédents, mais sont demeurés inférieurs de –23,1% en moyenne par rapport au premier semestre de l’exercice fiscal précédent du groupe.

"Un excédent de fèves de cacao moins important que prévu en fin de saison,  dû à un léger fléchissement de la production de cacao et à une demande de plus en plus forte émanant du marché, et une activité de spéculation financière croissante ont commencé à exercer  une pression à la hausse sur les prix du cacao", explique le leader mondial des produits du chocolat. "Le ratio combiné s’est amélioré grâce à la baisse  des prix des fèves de cacao et à la hausse des prix du beurre de cacao."

Quant au lait, des conditions météorologiques favorables et des prix satisfaisants pour les éleveurs à l’échelle mondiale ont conduit à une augmentation considérable de la production depuis l’été 2017, ce qui a entraîné une chute des prix de la poudre de lait.

Les prix du sucre, pour leur part, ont continué de baisser, sous l’effet d’excédents importants dans les principaux pays producteurs. "Dans l’Union européenne, une récolte record a maintenu les prix locaux à des niveaux inférieurs."

Et Barry Callebaut affiche son optimisme. "Nous continuons de tabler sur une bonne dynamique des marchés", a déclaré Antoine de Saint-Affrique dans le communiqué où ni la Côte d'Ivoire, ni le Ghana (environ 60% de la production mondiale de fèves) n'est mentionné à une seule reprise. L'Afrique n'est d'ailleurs pas traitée comme une région à part entière mais mélangée à l'Europe et le Moyen Orient.

 

Pays: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +