11 mai 2017 - 12:45 |

L'Afrique de l'Ouest, toujours dernier mondial dans l'utilisation d'engrais

Hier s'est clos le West Africa Fertilizer Forum, une rencontre sur deux jours organisée à Abidjan par l‘Association régionale des professionnels de l’engrais (West African Fertilizer Association,Wafa), Argus et l'ONG américaine International Fertilizer Development Center (IFDC).Une conférence qui a notamment mis l'accent sur l’utilisation des engrais dans les cultures de coton et de riz ainsi que sur les solutions technologiques pour une meilleure traçabilité et protection des engrais.

Avec une utilisation annuelle de 9 kg d’éléments nutritifs par hectare de terre arable, la consommation d’engrais en Afrique de l’Ouest est la plus faible au monde, souligne l'Agence américaine de développement international (USAID), très impliquée dans ce segment. Surtout, il est très éloigné des 50 kg/ha que les Etats de la Cedeao s'étaient fixés comme objectif pour 2015 lors du sommet d'Abuja de 2006.

Selon l'USAID, la chaîne de distribution des engrais se caractérise par un large éventail de contraintes parmi lesquelles figurent les politiques qui restreignent ou excluent la participation concurrentielle sur le marché, les risques liés au crédit pour les fournisseurs, les réseaux de distribution et les marchés de produits sous-développés, l’insuffisance d’infrastructures à divers maillons de la chaîne, les coûts élevés des engrais et le manque d’information de marché.

Nonobstant ces défis, poursuit l'Agence, l’Afrique de l’Ouest est en bonne position pour accroître l’utilisation des engrais et la productivité agricole, en raison de la cohérence croissante des politiques et réglementations ainsi que les investissements agricoles.

Rappelons qu'en 2016, l'USAID-West Africa Fertilizer Program (WAFP) s'est transformé en West African Fertilizer Association (Wafa).

Pays: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +