11 juin 2007 - 00:00 |

L'Afrique ne perce guère sur le marché chinois

L’Afrique a du terrain à conquérir comme fournisseur chinois de café, cacao, coton, sucre et caoutchouc

(11/06/07) Selon les chiffres des douanes chinoises publiées fin mai, Pékin n’achète pas de café d’Afrique, du moins directement. Sur les 5 887 tonnes importées sur les quatre premiers mois de l’année (baisse de 0,3%), 4 579 t proviennent de la seule origine Vietnam. Une part de marché massive mais en légère régression (baisse 1,2%) par rapport aux quatre premiers mois de 2006, au bénéfice de la Colombie (+83,7%) mais avec seulement 183 t, comme du Brésil (+54,8%) qui la talonne à 177 t. La place des Etats-Unis comme fournisseur de café à la Chine est à noter : ils sont au second rang derrière le Vietnam avec 400 t et en progression de 23,9%.
Sur la scène des fèves de cacao, dont visiblement la Chine n’est guère gourmande, les cartes sont redistribuées entre les fournisseurs africains qui ne sont d’ailleurs pas les préférés de la Chine. En effet, l’Indonésie détient et renforce sa place de premier fournisseur avec 5 483 t sur ces quatre premiers mois, en progression de 13%, tandis que le Togo ravit la place de second au Ghana. Lomé a vendu 2 826 t entre janvier et avril derniers, soit 26,6% de mieux que sur la même période en 2006, alors qu’Accra n’en a placé que 2 300 t, en chute sévère de 68,9%. Abidjan, lui aussi, recule (baisse 19,8%) à 2 052 t, le Nigeria étant loin derrière avec 402t. Quant aux produits du cacao et du chocolat (4 226 t, +16,9%), ils viennent avant tout de Singapour (1 315 t, +34,4%), des Etats-Unis (643 t, baisse 25,3%), d’Italie (473 t, +114%) et de Malaisie (306 t, +5,6%). Les Pays-Bas, avec 155 t, progressent de 202,7% !
Les achats chinois de coton, toutes provenances confondues, ont chuté de 55% sur ces premiers mois par rapport à 2006, à 722 949 t. Seule l’Inde voit ses ventes progresser à destination de la Chine (+24,3%), à 333 900 t. Les Etats-Unis tombent à 179 093 t, en chute de 75,3%. L’Ouzbékistan, au troisième rang avec 118 067 t, baisse de 39,8%, comme le Burkina (36 465 t, baisse 13,5%), le Bénin (10 652 t, baisse 73,9%), le Cameroun (7 593 t, baisse 69,6%), le Mali (2 000 t, baisse 93,7%) et le Zimbabwe (2 728 t, baisse 63,9%). A noter que l’Australie (10 560t, baisse 78,9%) et le Mexique (6 851 t, baisse 68,6%) figurent également parmi les 10 premiers fournisseurs de coton de la Chine.
Pékin n’importe ni sucre, ni caoutchouc naturel d’Afrique, du moins en volumes significatifs.

Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +