11 juin 2013 - 11:38 |

Le Nigeria fait son entrée dans la Nouvelle Alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition

Le secteur privé mis en première ligne


(11/06/2013 Le ministre de l’Agriculture et du développement durable du Nigeria, Akinwumi Adesina, a participé ce weekend aux évènements du G8 sur la sécurité alimentaire et la nutrition , au cours desquels le Nigeria a été annoncé comme pays partenaire de la Nouvelle Alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition, une initiative du G8 visant à catalyser l’investissement du secteur privé dans l’agriculture africaine. S’exprimant lors de la réunion de la Nouvelle Alliance, Akinwumi Adesina a souligné que l’inclusion dans ce partenariat mondial entre les pays du G8 et les partenaires du secteur privé aidera le Nigeria à atteindre les objectifs de son Plan pour la transformation agricole qui vise à créer 3,5 millions de nouveaux emplois et à fournir plus de 300 milliards NGN (€ 1,422 milliards) de revenus additionnels pour les agriculteurs nigérians.

«_Le Nigeria est convaincu que l’agriculture est un commerce et que le rôle du gouvernement est de fournir un environnement qui assure le succès du secteur privé_ », a affirmé le ministre Adesina. « Le point commun entre toutes nos politiques alimentaires est la nécessité de réduire les coûts des importations alimentaires, de promouvoir les marchés intérieurs et régionaux et de créer des emplois à travers l’ensemble de la chaîne de valeur agroalimentaire. » L’objectif final consiste à accroître sa production alimentaire de 20 millions de tonnes de nourriture d’ici à 2015.

Ce partenariat mondial resserre les liens du Nigeria avec le secteur privé. À ce jour, 28 sociétés ont signé des lettres d’intention pour investir un total de plus de € 2,48 milliards dans le secteur agricole du pays. « Ces sociétés ne le font pas dans une optique de charité. Elles constatent la croissance rapide de notre secteur agricole et parient sur le Nigeria avec des investissements », a expliqué le ministre.
Au fil de ces dernières années, note un communiqué du gouvernement, un programme d’enregistrement des agriculteurs a été créé ayant recensé 10 millions de personnes en deux ans, un financement agricole a été mis en place pour tirer parti du financement des banques commerciales dans l’agriculture, la technologie mobile a été développée pour atteindre des millions d’agriculteurs avec des semences et des engrais, l’accès à la sécurité de la terre aurait été renforcé et une biofortification accrue tendrait à améliorer la nutrition.

Mots-clés: 
Pays: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +