11 juin 2018 - 18:30 |

L'orpaillage clandestin menacerait la production de bananes en Côte d'Ivoire

Après avoir analysé un échantillon des eaux du fleuve Bandama, à la demande de la Société d'études et de développement de la culture bananière (SCB) basée à Tiassalé, le Laboratoire national d'appui au développement agricole (Lanada) a relevé "une teneur élevée en mercure et cyanure, métaux lourds (plomb, cadmium, arsenic, cuivre, zinc)".

Ceci découlerait de l'exploitation minière clandestine effectuée à proximité et menacerait la production de la banane dessert dans le département, et exposerait les populations à des situations dommageables, rapporte le communiqué.

Suite à cela, le directeur général de la SCB, Dominique Malezieux, lance un appel à "l’Etat de Côte d'Ivoire, pour des mesures vigoureuses et radicales destinées à faire cesser de manière définitive l'orpaillage clandestin" dans cette localité.

Dominique Malezieux  a également alerté le préfet d'Abengourou où la SCB est également présente, car il y aurait des menaces similaires qui planeraient sur son exploitation au bord de la Comoé.

 

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +