11 août 2014 - 00:00 |

Le bilan des engagements agricoles américains lors du Sommet US-Afrique

 

Depuis son entrée en fonction, le président Barack Obama a toujours fait de la sécurité alimentaire sa priorité, est-il souligné sur les pages du site de la Maison Blanche dédiées au Sommet US-Afrique qui s’est tenu la semaine dernière à Washington.

Les autorités américaines rappellent que ceci s’inscrit dans la droite ligne des différentes initiatives passées, à savoir le Sommet de l’Union africaine (UA) à Maputo en 2003, l’Initiative sur la sécurité alimentaire mondiale à L’Aquila en Italie, suivie de l’initiative Feed the Future qui a mis l’accent sur l’aide internationale accordée aux plans de sécurité alimentaire ainsi qu’à la recherche et à l’innovation en matière agricole. Trois ans plus tard, en 2012, lors du Sommet du G8 à Camp David, la Nouvelle Alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition a été lancée par le G8, la Commission de l’Union africaine et les entreprises privées avec pour objectif de sortir 50 millions de personnes de la pauvreté d’ici 2022.

Cette année, en juin, au Sommet de Malabo, les chefs d’Etat africains ont décidé d’accélérer la croissance agricole car cela représente maintenant la stratégie prioritaire pour mettre un terme à la pauvreté en Afrique et réduire la vulnérabilité aux risques climatiques.

Durant le Sommet US-Afrique la semaine dernière, plusieurs annonces ont été faites par les Etats-Unis en faveur de la sécurité alimentaire:
-en partenariat avec la Commission de l’UA, les Etats-Unis ont annoncé des investissements socialement responsables du secteur privé de plus de $ 10 milliards à travers la Nouvelle Alliance;
-1 300 bourses et opportunités de formation à long terme dans le cadre des programmes Feed the Future;
-Sierra Leone, Ghana Open Date Initiative, IBM, Kellogg ont annoncé rejoindre les Etats-Unis comme partenaires dans l’initiative Global Open Data for Agriculture and Nutrition (Godan). Elle a pour objectif de rendre accessible l’information sur l’agriculture et les éléments nutritionnels
-Les Etats-Unis ont annoncé investir $ 1 million dans le Programme de la Banque mondiale pour le développement de l’Assurance agricole (AIDP).

En outre, Les Etats-Unis se sont engagés à l’égard de l’Alliance for Climate Smart Agriculture (ACSA) qui doit être lancée lors du Sommet sur le climat des Nations Unies en septembre 2014 à New York.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +