11 août 2022 - 10:45 |

Deux ans après, quel bilan du Fonds national de développement agricole au Bénin ?

En deux ans au Bénin, 201 projets agricoles impactant 65 000 producteurs toutes filières agricoles confondues et représentant plus de FCFA 10 milliards (€ 15,2 millions) ont été financés par le Fonds national de développement agricole (FNDA), a précisé son directeur général Valère Houssou lors de son point presse le 29 juillet dernier. Sur ces 201 projets, 49 ont bénéficié d’une bonification du taux d’intérêt, ce qui permet aux porteurs de profiter d’un taux d’intérêt réduit jusqu’à 2 % de leur emprunt, rapporte notre confrère Matin Libre.

Rappelons qu’en 2020, le FNDA s’était vu doter de FCFA 100 milliards ($ 181 millions) par le gouvernement pour activer le guichet 3 du FNDA consacré à l'accès aux services financiers (lire nos informations d’alors : $ 181 millions pour révolutionner le financement des agriculteurs au Bénin). Ceci devait lui permettre de venir en appui aux agriculteurs à qui des prêts sont difficilement accordés car jugés souvent trop risqués par les institutions bancaires.

A la suite de cette dotation il y a deux ans, le FNDA avait organisé des séances de sensibilisation dans les 12 départements du Bénin auxquelles s'étaient rendus plus de 60 000 promoteurs agricoles toutes catégories confondues, selon le gouvernement. Au 30 juin 2021, les banques et SFD ont reçu 647 dossiers pour un montant total de 20 milliards de FCFA.

"Après étude, seulement 54 dossiers avaient été validés pour un montant total de FCFA 4,47 milliards (€ 6,8 millions) de crédit accordé par six banques et quatre systèmes financiers décentralisés (SFD). Par contre, 47 dossiers sont actuellement en instruction dans les banques et dans SFD pour un plus de FCFA 6 milliards et 300 PME/PMI et 2500 petits exploitants agricoles bénéficient actuellement de l’accompagnement conjoint Agences territoriales de développement agricole/FNDA pour rendre leur dossier bancable auprès de ces banques et SFD"; indique le gouevrenement dans son communiqué du 30 juillet.

Sur les 54 dossiers retenus, les filières les plus financées sont l’ananas (65%), le riz (10%) et les oeufs (9%).

Il resterait FCFA 90 milliards (€ 136,8 millions) pour financer d’autres projets agricoles pour que le FNDA atteigne les objectifs fixés par le gouvernement. Actuellement, a précisé Valère Houssou lors de son émission télévisée, le FNDA intervient qu’auprès de 6 % des petits exploitants. Or, il est difficile de toucher les autres car au Bénin, seulement 10 % des exploitants agricoles relèvent d’une organisation professionnelle agricole formelle. La plupart des petits agriculteurs individuels ne présentent donc pas de garantie suffisante pour se voir octroyer des prêts. D’où son appel aux agriculteurs à se regrouper.

Mais le patron du FNDA tient à préciser : le FNDA et/ou l’ATDA ne sont pas un projet ou un programme. Ils sont des établissements publics qui apportent leur soutien aux banques/SFD pour l’instruction d'un dossier.

Filières: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +