11 octobre 2010 - 21:36 |

L’Algérie impose une taxe sur les importations de blé dur

Encourager la consommation locale


(11/10/2010) Le gouvernement algérien a décidé d’imposé une taxe aux importateurs privés de $200 par tonne de blé dur avec un avec effet rétroactif au 1er août. Cette mesure vise à encourager la consommation de céréales locales. Après la récolte record de 2009, l’Algérie, cinquième importateur mondial de céréales, dispose de stocks importants de blé dur. La mesure était prévue inscrit dans la Loi de finance complémentaire (cf.CommodAfrica).
L’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) avait exprimé une certaine colère vis-à-vis des importateurs privés et les industriels de transformation alimentaires qui s’approvisionnent à l’étranger faisant fi des stocks abondants de blé dur.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +