11 octobre 2019 - 15:04 |

FCFA 21 milliards pour la plaine de Léraba au Burkina Faso

Le ministre de l'Economie, des finances et du développement du Burkina, Lassané Kaboré, et la Banque africaine de développement (BAD) ont signé, mercredi à Ouagadougou, deux conventions de financement de FCFA 21 milliards (€ 32 millions) afin de soutenir le Projet d’aménagement et de la valorisation de la plaine de la Léraba (Paval) et ainsi assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans la région de Cascades, souligne l’agence chinoise xinhuanet.

Le financement est octroyé en deux parties. La première porte sur un prêt de FCFA 17,8 milliards (€ 27 millions) et la seconde sur un don de FCFA 3,2 milliards (€ 5 millions).

Le projet devrait permettre d'aménager 1000 hectares (ha) en terres irriguées et de renforcer l’aménagement de 410 ha déjà existants. Il favoriserait aussi la production de 7 500 t de produits vivriers (riz, maïs, etc.) et 14 000 t de produits maraichers par an. Enfin, ce financement permettra la construction de 100 microentreprises parmi lesquelles 38 magasins qui bénéficient d’aires de séchages et de comptoir d’achat.

A la clef, 1500 emplois seraient créés  dont la moitié pour des femmes ; les revenus des producteurs pourraient passer  de FCFA  330 000 à FCFA 550 000 (de € 500 à € 840).

Ce projet se faisait attendre depuis la mi-juillet, lorsque le Conseil de la BAD avait accepté de décaisser FCFA 21,34 milliards (€ 32,5 millions) en faveur des femmes rurales du Burkina Faso.

D’une durée de cinq années (2020-2024), le Paval est un projet d’un coût de FCFA 31,95 milliards (€ 48,7 millions) qui est également financé par le Fonds africain de développement (FAD), le Fonds international de développement agricole (FIDA), l’Etat burkinabè et les bénéficiaires du projet.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +