12 janvier 2011 - 16:15 |

Croissance de l’huile de palme durable en 2010

Première certification en Amérique du Sud, le Ghana prochainement


(12/01/2011) La Roundtable on Sustainable Palm Oil (RSPO) a terminé l’année 2010 avec une forte croissance de la production ainsi que de la consommation d’huile de palme certifiée RSPO-durable. Par rapport à 2009, le nombre a doublé, dans de nombreux cas, même triplé par rapport à l’année précédente, selon un communiqué de l’organisation. .
Le nombre de membres de la RSPO a dépassé les 500 entreprises et organisations, tandis que 81 huileries et 113 établissements de la chaîne d’approvisionnement de produits à base d’huile de palme sont maintenant certifiés.
«En 2010, la Table ronde sur le développement durable d’huile de palme a commencé à tenir ses promesses”, a déclaré Jan Kees Vis, Président du Comité exécutif du RSPO du conseil. Ajoutant que qu’aujourd’hui 7,5% de l’huile de palme est produite durablement. Les ventes de produits à base d’huile de palme certifiée ont également progressé fortement, mais l’adéquation entre l’offre et la demande demeure un enjeu majeur. De nombreuses entreprises se sont engagées à n’utiliser que de l’huile durable d’ici à 2015, il faudra donc que la production suive et se développe rapidement.
En 2010, la capacité de production d’huile de palme certifiée, tant dans les plantations que de la part des petits exploitants, a plus que doublé passant de 1,4 million de tonnes (Mt) en janvier à 3,4 Mt en décembre. La disponibilité d’huile de palme RSPO sur le marché est passée de 1,3 Mt en 2009 à 2,3 Mt en 2010. Quant aux ventes, elles ont plus que triplé passant de 0,4 Mt en 2009 à 1,3 Mt en 2010.
A noter qu’en 2010, pour la première fois depuis le démarrage de la certification RSPO, une unité de production d’huile de palme a été certifiée en dehors du sud-est asiatique. Il s’agit de Daabon opérant en Colombie et dont 4 400 hectares ont été certifiés.
En Afrique, pour l’instant, aucune entreprise ou exploitants sont certifiés RSPO. Mais très prochainement, le Ghana, à travers la société Siat Group, qui détient 61% de Ghanan Oil Palm Development Company (GOPDC) devrait y accéder.
Pays: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +