12 février 2019 - 15:45 |

Des bananes plantains résistantes au virus de la striure de la banane

Une équipe de scientifiques dirigée par Leena Tripathi, scientifique principale à l'International Institute of Tropical Agriculture (IITA) basé à Nairobi, au Kenya, a mis au point une variété de banane plantain résistante à la mosaïque en tirets (Banana streak virus- BSV) ou encore virus de la striure de la banane. Un résultat obtenu grâce à la technologie d’édition du génome CRISPR (Clustered Regularly Interspaced Short Palindromic Repeats).

Le virus de la striure du bananier fonctionne en intégrant son ADN dans le génome B du bananier et de la banane plantain. Lorsque les plantes sont stressées - par exemple par la sécheresse ou la chaleur - l'ADN viral produit des particules virales fonctionnelles, provoquant des symptômes de maladie. Ainsi, les épidémies majeures causées par le BSV ne sont pas dues à une transmission naturelle par des insectes vecteurs ou par l'utilisation de matériel végétal infecté, mais plutôt à l'activation du virus intégré dans des conditions de stress.

L'équipe de recherche a utilisé le système CRISPR / Cas9 pour inactiver l'ADN viral du génome B de Gonja Manjaya. Résultat : lorsqu’ils étaient exposés au stress dû à la sécheresse, 75% des plants traités ne présentaient aucun symptôme du virus de la striure du bananier par rapport aux plantes non-modifiées, ce qui confirmait que l’ADN viral était désactivé. «Cette stratégie peut être appliquée pour améliorer les lignées de reproduction, qui peuvent ensuite être utilisées pour développer des hybrides de plantain sans risque d'activation du virus fonctionnel. La stratégie peut également permettre la diffusion mondiale des hybrides obtenus avec le génome B amélioré », indique Leena Tripathi. Ajoutant « Contrairement aux produits génétiquement modifiés, les produits modifiés par des gènes ont leurs gènes simplement modifiés, et aucun ADN étranger n'a été introduit. Ils ne sont donc pas réglementés dans plusieurs pays. Les variétés modifiées par gène peuvent être développées et diffusées beaucoup plus rapidement et à moindre coût par rapport aux variétés modifiées par génie génétique ».

 

Les résultats de la recherche sont publiés dans la revue Nature CRISPR/Cas9 editing of endogenous banana streak virus in the B genome of Musa spp. overcomes a major challenge in banana breeding.

Pays: 
Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +