12 avril 2016 - 17:15 |

La Guinée rapppelle l'interdiction d'exporter par la route cajou, café et cacao

L'exportation par voie terrestre d'anacarde, de café et de cacao de Guinée est interdit, a annoncé hier le Premier ministre Mamadi Youla, mais leur exportation par les port et aéroports de Conakry demeure autorisé. Dans une lettre lue à l'attention de 8 de ses ministres, le chef du gouvernement a souligné "que le marché guinéen de l'anacarde est actuellement envahi par de nombreux acheteurs étrangers agissant en violation de la règlementation en vigueur." Tout véhicule transportant des noix d'acajou sera saisi et vendu aux enchères.

En outre, un prix plancher d'achat bord champ des noix d'acajou à été fixé à 5 000 francs guinéens (€ 0,58) le kilo et seuls les opérateurs agréés par le ministère du Commerce peuvent en faire la commercialisation. La redevance de US$ 100 prélevée sur le passage des marchandises au scanner est suspendue.

En réalité, le Premier ministre n'a fait que rappeler une mesure existante mais non appliquée.  "Ces mesures ont été prises depuis 2015 par deux arrêtés du ministre du Commerce », a rappelé le ministre en question Marc Yombouno, qui reconnaît la persistance de la sortie des trois produits concernés par voie terrestre, rapporte guineenews

Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +