12 mai 2016 - 12:00 |

En 2030, il faudra ravitailler en ville la moitié des Africains

En 2030, 50% des Africains vivront en milieu urbain à l'image de ce qui se passera sur l'ensemble de la planète avec 4 milliards d’urbains pour une population totale de 7,3 milliards, soit 55% au total, a souligné hier à Rabat, le ministre de l’habitat et de la politique de la ville, Mohammed Nabil Benabdallah à l’ouverture du 1er Forum ministériel africain sur l’habitat et le développement urbain.

‘‘Avec 12 villes de plus de 3 millions d’habitants et 2 villes de plus de 10 millions, le phénomène de l’habitat informel, en Afrique, engendre plusieurs problématiques d’ordre humain, environnemental et juridique, a-t-il précisé.

Un Forum qui se tient en prélude à la 3ème Conférence des Nations unies sur le logement et le développement urbain durable, Habitat III, prévue du 17 au 21 octobre prochain à Quito, en Equateur.

Initié conjointement par le ministère marocain de l'Habitat et ONU-Habitat, ce forum qui prend fin aujourd'hui se tient sous le thème "Politiques de la ville et développement durable", avec la participation de 300 personnes venues d'une quarantaine de pays.

Une question que le ministre marocain connaît bien puisque le taux d'urbanisation actuel de 60% atteindra 64% à l'horizon 2030 au Maroc. S'agissant de l'ensemble de l'Afrique, il a déploré "une urbanisation accélérée en Afrique" ainsi qu'une "urbanisation de la pauvreté".

L'Afrique connaît une mutation démographique en général et urbaine en particulier accélérée avec plus d'un milliard d'habitants en 2009, dont 400 millions dans les villes. En 2030, ce serait donc plus de la moitié.

Autant de consommateurs et donc de débouchés pour l'agriculture au sens large.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +