12 juillet 2019 - 15:22 |

La Côte d'Ivoire et le Ghana reprendraient leurs ventes de cacao sur 2020/21 après avoir tranché pour un DRS de $ 400

La Côte d'Ivoire et le Ghana reviendraient sur le principe d'un prix plancher garanti de $ 2 600 la tonne FOB de cacao, et reprendraient leurs ventes de fèves sur la campagne 2020/21, annonce Reuters. L'agence souligne avoir vu une lettre dans ce sens datée du 9 juillet et adressée par les autorités ivoiriennes et ghanéennes notamment à la Federation of Cocoa Commerce à Londres.

Comme l'a expliqué mercredi Yves Koné Brahima aux représentants des organisations des producteurs, les deux géants du cacao ont plutôt décidé de créer un "différentiel de revenu de subsistance" (DRS) au planteur de $ 400 la tonne qui entrerait en vigueur à l'ouverture de la campagne 2020/21.

Ainsi, l'objectif demeure que le planteur soit assuré de percevoir 70% du prix de référence de $ 2 600 la tonne FOB (lire notre article Les géants du cacao acceptent de payer $ 2600 les fèves de Côte d'Ivoire et du Ghana). Si le prix du marché excède $ 2 900 FOB, précise Reuters, les recettes du différentiel seront placées dans un fonds de stabilisation. Ce fonds viendra à la rescousse lorsque les prix du marché seront inférieurs aux $ 2 600, avec toujours pour objectif que le planteur soit assuré de recevoir 70% de $ 2 600 FOB.

Le DRS de $ 400 s'ajouterait aux primes dont le cacao ivoirien et ghanéen bénéficient en général par rapport aux cotations de la fève sur le marché à terme de Londres.

Reuters souligne que, cette décision étant prise, les deux pays reprennent leurs ventes de cacao sur la campagne 2020/21. Elles avaient été suspendues en juin, lors de l'annonce du prix minimum garanti de $ 2600, le temps que le nouveau système  se mette en place.

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +