12 juillet 2019 - 18:58 |

Socfin investit $ 20 millions dans une usine d'huile de palme au Ghana

Le groupe Socfin, un des principaux investisseurs dans le secteur des palmiers à huile en Afrique de l’Ouest, investit $ 20 millions dans la création d’une nouvelle usine de traitement des palmiers à huile  à Daboase, dans le district de Wassa East au Ghana. Elle devrait être opérationnelle au mois d’octobre, souligne GhanaWeb.

Plantations Socfinaf Ghana (PSG), une filiale de Socfin, cultive déjà 6 000 hectares de palmiers à huile qui permettront d’alimenter la nouvelle à hauteur de 40 %. En complément, le département Agricole de l’Assemblée de district distribuait début juillet plus de 100 000 plants de palmiers à huile à 1 000 agriculteurs. Auxquelles il faut ajouter les 1 000 hectares de plantations de producteurs individuels et les 2 000 hectares de plantations de palmiers à huile du projet Golden Wassa Mines dans la région d’Ateiku qui sont d’ores et déjà prête à alimenter l’usine.

Hon Wilson, gouverneur du district, déclare avoir coopéré avec la direction du PSG afin de préparer les ingénieurs locaux et former du personnel susceptible d’occuper des postes dans l’usine, et d’adopter le palmier à huile en tant que culture principale de la nouvelle politique du Ghana sur les plantations destinées à l’exportation et au développement rural (PRDE). Une politique qui comprend des engagements pour la préservation des forêts et le développement responsable.

Socfin Groupe est détenu à 50,2 % par la famille belge Fabri et à 39 % par le groupe français Bolloré. Il est impliqué dans la gestion de palmiers à huile à travers huit pays : en Côte d’ivoire via Socopalm, au Nigéria via Okomu Oil Palm, au Libéria via Liberian Agricultural Company (LAC) et Salala Rubber Corporation (SRC), au Ghana, au Cameroun, en Afrique du Sud et en Asie du Sud-Est.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +