12 octobre 2017 - 17:45 |

La Corée du Sud se penche sur les agropoles du Togo

Une délégation de la Fondation Saemaul Globalisation de Corée du Sud pourrait apporter son expertise dans la mise en œuvre des agropoles au Togo qui doivent être lancées en décembre prochain (cf. nos informations).  

La délégation s’est entretenue à Lomé avec le Premier ministre et le ministre de l’Agriculture, indique la République togolaise. Une mission conjointe d’experts de  la Banque africaine de développement (BAD), partenaire du Togo sur les agropoles, et de la Fondation Saemaul Globalisation devraient se rendre aussi sur les différents sites, notamment à Kara.

Le mouvement Saemaul – « nouveau village » - est né dans les années 70 en Corée du Sud avec l’objectif de moderniser les campagnes en responsabilisant les communautés rurales pour qu’elles soient garantes de leur propre développement. A partir des années 2000, le modèle coréen a cherché à s’exporter à la faveur d’un intérêt de plusieurs organisations internationales dont la Banque mondiale, la Cenua, le PNUD, etc. L’agence coréenne de coopération internationale (KOICA) a également donné une forte impulsion au mouvement pour se développer à l’international.

Lors de la Conférence sur la coopération économique Corée-Afrique (KOAFEC) qui s’est tenu à Séoul en octobre 2016, le président de la BAD a notamment souligné l’apport des villages Saemaul Undong dans la transformation agricole en Corée du Sud. Quelques villages sont en développement en Afrique, comme en Côte d’Ivoire,  au Rwanda, en Tanzanie. 

Secteurs: 

Newsletters

Inscrivez vous à notre Newsletters

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +