12 novembre 2018 - 15:12 |

Les institutionnels comme le PAM ont davantage recours aux céréales locales

Les achats institutionnels de céréales locales en Afrique de l'Ouest prennent de l'ampleur, se félicite le Réseau ouest-africain des céréaliers (ROAC) dans son Bulletin mensuel publié aujourd'hui.

Ceci est dû "au dynamisme des producteurs et aux actions de plaidoyers de certaines organisations professionnelles agricoles auprès des gouvernements et des partenaires techniques et financiers."

En résulte la modification des procédures d’achats du Programme alimentaire mondial (PAM) avec obligation de s’approvisionner en partie localement ;  la constitution par certains Etats (Bénin, Mali, Niger, Togo) de stocks tampons ou la mise en place de réseau de boutique de vente à "prix social" dites encore "boutiques témoins" au Burkina Faso pour les produits alimentaires de base ; la création de la Réserve régionale de sécurité alimentaire (RRSA) au niveau de l’Agence régionale pour l’agriculture et l’alimentation (ARAA), institution spécialisée de la Cedeao et basée à Lomé, précise le secrétaire exécutif par intérim du ROAC dans son éditorial.  

Ces achats institutionnels apportent un appui considérable aux organisations professionnelles agricoles (OPA) tant en termes financiers que pour renforcer leur fonctionnement et cohésion. " Il serait nécessaire de promouvoir et soutenir la capitalisation des nombreuses initiatives d’achats institutionnels auprès des OPA pour renforcer et encourager ces pratiques au profit du développement des chaînes de valeur agricoles au niveau national et sous-régional", précise le ROAC.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +