13 mars 2018 - 16:00 |

Le Nigeria met en place un comité pour stimuler l’industrie laitière

Le ministère de l’Industrie, du commerce et de l’investissement a mis en place un comité chargé de créer un cadre politique pour favoriser le développement de l’industrie laitière locale.

Aujourd’hui, le coût des importations des produits laitiers – lait, yaourt, fromage et autres dérivés du lait – est de $1,3 milliard par an. Compte tenu de la croissance de la population, les besoins augmenteront. Or, l’industrie laitière au Nigeria serait capable de générer des millions d’emplois et environ 300 milliards de nairas mensuellement si la technologie et des infrastructures appropriées étaient déployés selon le secrétaire permanent du ministère, M. Edet Sunday Akpa. Le pays compte près de 20 millions de bovins mais 85% appartiennent à de petits éleveurs.

Les objectifs sont d’impliquer et de susciter la participation locale dans le secteur laitier, d’assurer le développement de contenu local dans les produits laitiers, d’encourager les opportunités de coentreprises entre les segments stratégiques de l'industrie laitière et fournir une aide financière pour stimuler la croissance locale grâce à la participation des femmes et des jeunes dans le secteur.

Les membres du comité représentent les ministères de l'Industrie, du commerce et de l'investissement, de l'Agriculture et du Développement rural, des Matières premières, le Research and Development Council, le National Animal Production Research Institute, le service des douanes, la Banque centrale, la National Agency for Food Drugs Administration and Control (Nafdac), des banques et des groupes du secteur privé comme Commercial Dairy Ranchers Association of Nigeria (Codoran), Friesland Campina Wamco, Promasidor, Arla Foods et L&Z Integrated Farms.‪

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +